par Frédéric Lefebvre-Naré, Bernard Rols

Le programme de cette réunion est similaire à celui des réunions similaires ;-) dans les autres quartiers.

C'est l'élu référent, Boualem Meziane, qui rend compte des travaux du comité de quartier. Par exemple les rencontres avec les habitants "pour voir comment on pourrait travailler sur la propriété en centre ville", et le travail "avec le Conseil municipal des Jeunes" au sujet "des incivilités" : les membres du comité de quartier ont tourné des vidéos sur ce thème.

Un membre du comité de quartier a testé la circulation en fauteuil roulant à travers le centre ville.

Une centralisation des "doléances" est envisagée pour travailler avec le cabinet du Maire.

Justement, un cadre des services de la Ville enchaîne avec un exposé sur "la prise en compte des doléances" dans l'organisation de la Municipalité et de ses partenaires, État, Azur, opérateurs de l'eau, de l'énergie ou des télécoms… "Il nous arrive à nous, Ville, de récupérer des doléances et devoir les répercuter sur ces opérateurs. La Ville ne peut pas intervenir sur un matériel qui ne lui appartient pas".

Les doléances "complexes" sont celles qui ont un impact sur plusieurs riverains, présentent des enjeux administratifs ou financiers conséquents, ou visent la création de quelque chose. "Pour ce type de doléance complexe, saisissez bien par écrit : courrier, mail, ou fiche à la maison de quartier ; pas seulement en parlant à un élu un jour de marché !"

"À main levée, qui sont les utilisateurs de TellMyCity dans l'assemblée ?" Une dizaine de mains levées sur 120 présents. "Je m'attendais à plus".

Question sur le délai de traitement des signalement d'affichage sauvage : il semble que ce ne soit pas dans le champ de TellMyCity.

La responsable de la Tranquillité Publique présente les différentes missions de ses services. Le service Médiation Urbaine "travaille en binômes avec les usagers sur les conflits d'usage de l'espace publique" : "désamorcer les conflits, faire de la pédagogie". Par exemple si "deux jeunes discutent à 2 heures du matin sous les fenêtres".

"Une traduction positive opérationnelle de la coproduction de la sécurité, c'est le Maison de la Justice et du Droit".

La Police Municipale est intervenue 1284 fois en 2017 "sur des problématiques de recrutement", 889 fois sur des nuisances sonores… a accueilli 6902 personnes (au téléphone ?), a fait mettre en fourrière dans le centre ville 432 véhicules, a verbalisé 79313 véhicules dont 1897 par vidéoverbalisation…

Le directeur des services techniques Patrice Lemoine "prend le relais avec la propreté". Un service "très masculin". Une trentaine de véhicules techniques ; 30% ont été renouvelés depuis la reprise du service par la Ville (la dissolution de l'Agglomération).

Les sacs de déchets au logo de la Ville d'Argenteuil, que l'on peut voir sur les trottoirs hors des corbeilles, sont des sacs laissés par les cantonniers, qui "produisent des déchets dans leur mission" :-) … sacs qui seront ramassés par la suite.

L'affichage sauvage ? Sur un local commercial fermé, c'est compliqué, cela relève du Code de l'environnement : c'est au propriétaire du local d'intervenir.

Ce sont les agents de la Propreté qui "assurent la viabilité hivernale", conduisant par exemple les saleuses. "Sur la semaine du 5 février, on a déversé 400 tonnes de sel ; 70-75 tonnes ce week-end".

Chaque opération "pas de quartier pour les déchets" ramasse autour de 15 tonnes de déchets dans la journée. La camion plateau a ramassé à lui seul 524 tonnes en centre ville dans l'année. Une vingtaine d'agents sont spécifiquement affectés au centre ville.

Richard Govry, directeur d'Azur, présente l'activité de la structure.

"Vous aviez à l'époque des déchèteries mobiles, le service n'était pas assez utilisé par les habitants, si bien que le coût était de 80 € par dépôt, contre 7 € par dépôt pour la déchèterie fixe" (gratuite ; il s'agit du coût pour le contribuable).

"La collecte des ordures ménagères débute à 4 heures du matin."


Prochainement la suite de ces notes, avec les questions des habitants !