J'ai appris le décès de M. Harold Matysen, et j'ai le regret d'en faire part aux lecteurs qui l'apprendraient ici.

Comme l'indique aujourd'hui Le Parisien, M. Matysen a mis fin à ses jours.

Les Argenteuillais et les services municipaux perdent un dirigeant exigeant envers lui-même et attentif aux intérêts de la Ville.

Son prédécesseur au même poste, Joël Fournié, perd un ami de longue date, longtemps collègue au sein du cabinet Knopfler.

Je dis ici à Joël, comme à sa famille et aux Argenteuillais, toute ma tristesse et mes regrets.

En Commission des Finances, M. Matysen représentait les services, connaissant le budget municipal mieux que chacun des élus. Aux questions que je posais comme conseiller d'opposition, il répondait avec rigueur, alliant la compétence, la loyauté envers la majorité municipale qui l'employait, et le respect démocratique du rôle de chaque élu.

Frédéric Lefebvre-Naré - président d'Engagés pour Argenteuil