par Frédéric Lefebvre-Naré

La Municipalité vient de lancer deux consultations sur deux projets importants :

  • un nouveau centre commercial sur l'ancien site Renault, à la limite de Bezons (dont la construction irait de pair avec le départ de la "Ferme du Spahi" / O'Marché Frais de son site actuel rue Ambroise Thomas, point 22 ici) ;
  • et la construction de logements sur l'ancien site SAGEM.
  • Elle a récemment modifié le PLU pour permettre cette même construction, et pour le projet Argenteuil Littoral (bureaux, hôtel) côté "Orgemont" de la gare d'Argenteuil-Centre.

Ces projets, tous intéressants, demandent tout de même notre vigilance car ils vont figer de grandes parcelles pour plusieurs décennies.

Je suis particulièrement préoccupé pour les projets de tramway. La continuité du réseau n'est toujours pas assurée entre le T2 qui arrive à Pont de Bezons et le réseau ferré (gare centrale, gare du Val, future gare du Val Notre-Dame) : les tramways arrivent aux portes d'Argenteuil, à Bezons et Épinay, mais le raccord manque !

On nous annonce, à la place, un "transport en commun en site propre" (un bus) pour dans très longtemps, qui devrait passer au Nord du centre ville, par Gallieni / Jeanne d'Arc : un boulevard étroit, constamment encombré, évidemment inadapté pour créer un site propre. Alors que côté Seine du centre ville, il y a à la fois une population dense, utilisatrice potentielle des transports, et toute la place qu'il faut (8 voies ! entre boulevard Héloïse et voies sur berge). Et l'arrivée d'un site propre — mieux, d'un tramway — le long de l'ancienne île Héloïse serait un grand atout pour la remettre en valeur.

Pouvons-nous donc, même si le financement reste pour plus tard, réserver la possibilité d'un tramway ?

Cela demande, pour avoir la continuité avec le T2, de réserver une suite de carrefours avec 25m minimum de rayon de braquage. Or il y a un "point rouge" malheureux : le carrefour Henri-Barbusse / Charles de Gaulle. Impossible de faire tourner à droite un tramway venant de Bezons pour redescendre vers Héloïse. Il faut donc quitter Henri Barbusse et se rapprocher de la Seine avant !

Entre le pont de Bezons et la gare centrale, qu'y a-t-il ? 4 kilomètres seulement, dont sur 2,5 km, le quartier dit de la Porte Saint-Germain, qui doit être complètement réaménagé. Et c'est là qu'il faut trouver la place pour un virage à droite puis un virage à gauche… au moins.

Reserver_terrains_2.png

La carte ci-dessus montre 4 barreaux possibles :

  • boulevard du général Delambre, le long du projet O'Marché Frais, à condition d'en réserver la place, les carrefours actuels sont trop étroits ;
  • à travers la friche Pirelli, qu'il faudrait alors découper en diagonale avant d'y autoriser des projets de construction comme celui, annoncé, du 10ème collège (… qu'il serait excellent de desservir par ce tram) ;
  • derrière Aldi, en rognant aussi sur la station-service ou en la déplaçant ;
  • place du 11-novembre… mais la place y est très disputée ! (il faudrait traverser en diagonale tout le carrefour entre Ambroise Thomas, Henri Barbusse et la place du 11 novembre.)

De toute façon, il faudrait ensuite, je crois, emprunter 130 mètres de la départementale ou de la rue Dantier pour descendre ensuite la rue des Graviers, le long du CFA de l'AFFIDA,…

NB 1er juin 2019 : en fait il est plus simple de couper le talus que constitue la rue des Graviers, de prendre sur le parking du CFA (et des entreprises 2 quai de Bezons) et de rejoindre directement le bord de Seine ; j'ajoute cet itinéraire en jaune pâle.

… passer devant le Campanile et rejoindre l'île Héloïse — là il y a toute la place qu'il faut.

Enfin, après avoir remonté la rue Pierre Guienne entre préfecture et Musée, il reste à arriver, soit le long de la gare actuelle (à travers les parkings), soit le long de la voie de Grande Ceinture (… future tangentielle Nord), par la rue de la Voie des Bans. Et là, on est sur le terrain d'Argenteuil Littoral. Qui devrait être enchanté de voir arriver, même dans 15 ou 30 ans, un tramway. S'il lui a laissé la place.

En résumé : ces projets sont ouverts aux avis du public. J'écrirai : "prévoyez la place pour un futur tramway" et j'espère que nous serons nombreux à le dire !