par Frédéric Lefebvre-Naré

Le projet absurde dans lequel la Municipalité nous a engagés en vendant le terrain de Jean Vilar inclut la création de 900 places de parking sur le site. J'écrivais ici que cela demanderait au moins 12000 m2. Je m'étais trompé : c'est pire. Pour 900 places de parking, il faut, au minimum des normes, 18000 m2, sans compter la largeur des places "handicapés", les passages piétons, les poteaux, rambardes, rampes d'accès, poste de surveillance, etc.

Rien d'étonnant si le terrain des multiplexes voisins est essentiellement consacré aux places de parking :

Multiplexes_surface.png

(Un multiplexe, c'est ça : plein de voitures qui viennent se garer (et d'embouteillages du samedi soir) et presque zéro emploi.)

Le terrain de Jean Vilar fait 22000 m2. Il comprend actuellement 350 places de parking.

Le projet Fiminco consiste à y construire pour 40000 m2 de planchers. Le Maire annonce qu'il gardera les arbres, ce qui réduit la surface . La construction sera donc sur un minimum de 3 étages, dont certains de grande hauteur (cinémas et salle de spectacles de 3250 places).

Et les parkings, où seront-ils ? Dans le précédent projet de multiplexe, sur le terrain Henri Barbusse, il était prévu

"750 places de parking localisées sous l'édifice, mais en surface (!) pour des contraintes techniques (le site est inondable)."

zoom_parkings_1999_multiplexe.png

Prévoyons donc un magnifique parking aérien de 16000 m2 sur l'île Héloïse, avec le mégaplexe encore au-dessus, ou côte à côte.

C'est pas comme si Argenteuil était la plus vaste commune d'Ile-de-France, celle où il y a le plus de place pour des projets de ce type…

À moins que nous soyons nombreux à réclamer un autre projet, économiquement sensé, en harmonie avec la ville et le paysage des berges.