Blog d'Engagés pour Argenteuil

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Moulin d Orgemont

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 24 avril 2018

Balade de fin de semaine à la butte d'Orgemont

par Pierre Bruneau

Ce site fut inauguré en grande pompe, funèbre il est devenu aujourd'hui !!!

Le chemin pour accéder au sommet par les escaliers est bien balisé, il suffit, ce 21 avril, de suivre les détritus de part et d'autre de cet escalier (bouteilles plastiques, mouchoirs, emballages repas...)

Orgemont_21avril2018_1.jpg

En arrivant au sommet une multitude de détritus est là pour vous accueillir. La vue est magnifique !!!

Il est vrai qu'il n'y a aucune poubelle, donc chacun dépose là où il peut.....

La balade se prolonge. En longeant l'autoroute A15, le bruit généré par la circulation est insupportable, nous n'entendons même pas le bruit des avions !!!

Nous voilà à proximité de la sortie, en direction de la placette qui mène au moulin d'Orgemont. Tiens, ici il y a des poubelles :

Orgemont_21avril2018_2.jpg

Il y en a même plusieurs, mais elles sont toutes comme celle là.

C'est aujourd'hui samedi, le ciel est bleu, la nature a repris ses couleurs de printemps, le paysage pourrait être beau mais ...

Je crains le pire dans les jours à venir.

jeudi 8 février 2018

Réunion de quartier Orgemont, 30 janvier 2018

par Bernard Rols

Nous sommes heureux de rendre compte aux Argenteuillais, pour la première fois, de tout le cycle des réunions de quartier !

Celle-ci s'est tenue à la maison de quartier d'Orgemont le 30/01/2018.

Participants : 50 personnes environ

Georges Mothron (GM) présente les grands projets de la ville pour 2018. Il axe particulièrement son intervention sur les créations d’emplois et la reconquête des Berges de Seine. Ces grands projets définiront, dit-il, Argenteuil demain.

Gilles Savry (GS) évoque les 3 projets majeurs retenus par la municipalité.

1er projet : le réaménagement de la zone d’activité de la gare (un plan par parcelles du site de la gare est présenté aux habitants). L’objectif sera la création de 1100 emplois sur 5 hectares. Il y sera construit 30 à 40 000 m2 d’immobilier d’entreprise (en ajoutant d'autres terrains à ceux objet de l'appel à projet du "Grand Paris"). Concernant l'appel à projets, les terrains sont propriétés à 88 % de la SNCF et de 12 % de la ville. Le programme porte sur 23 512 m2 de surface de plancher. Il sera composé d’un hôtel et d’activités de bureaux.

Les questions des habitants :
- Quel sera le nombre d’emplois créés ? Réponse évasive d’Alain Leikine (AL), représentant le Conseil Économique d’Argenteuil. Georges Mothron parle de 2000 emplois.
- Intervention d’un élu syndical, de la CGT : il dénonce la spéculation immobilière sur les entreprises industrielles actuelles à savoir Sempérit et Otis. Néanmoins, il reconnaît que le projet n’est pas inintéressant mais demande quels emplois, quelle densité, voulons-nous avoir ? Que voulons-nous exactement pour notre ville ? GM souhaite l’implantation de TPE. AL insiste sur le fait qu’il sera construit des locaux modulables selon les activités créées. Puis GM met en cause la CGT, qui pousserait au départ de Dassault d’Argenteuil.
- Je demande la capacité d’accueil de l’hôtel : 120 chambres
- Qu’en est-il des discussions avec la SNCF ? Les terrains seraient immédiatement disponibles (prévision 18 mois). la SNCF a donné son accord. Il s’agit d’un partenariat SNCF/Ville d’Argenteuil.
- Qui sera le maître d’ouvrage ? La ville. Le maître d’œuvre ? Le promoteur. (Étrange pour un projet privé !)
- Qu’advient-il de la zone rouge à requalifier (sur le plan, il s’agit de la façade sur la Seine) ? Rien n’est prévu pour l’instant.

2ème projet : l’îlot Héloïse.

GM remonte à la municipalité Montdargent et au refus, à l’époque, de construire des Centres Commerciaux sur Argenteuil. Il s’en est suivi une évasion commerciale. Depuis 2010, + de 24 000 m2 ont été autorisés autour d’Argenteuil. Je ne vais pas revenir plus en détail sur l’argumentation de la municipalité, déjà évoquée en Conseil Municipal.

Les questions des habitants :
- Le tramway T2 qui doit (selon l’auteur de la question) passer sur la 2 x 2 voies en bord de Seine, est-il englobé dans le projet Héloïse ? GM rappelle que ce projet avait été accepté à l’époque, puis devant l’augmentation du coût du projet avait été rejeté, notamment par le STIF. Le projet de l’époque était devenu un projet délirant puisqu’il avait été prévu une couverture de la 4 voies. Il ajoute que les berges sont actuellement recouvertes d’eau !
- Dominique Mariette, du Comité Jean Vilar, lit cette intervention.
- Une habitante rappelle que le parc des Berges correspond au lit majeur de la Seine. Le projet ressemble à un paquebot dans un port. Elle rappelle que selon le Plan de Prévention des Risques Inondables (PPRI), la zone est classée inondable. La sécurité c’est d’abord de la prévention. GM répond qu’il y aura moins de surface imperméable que maintenant ! Que sur la rénovation de Jean Vilar, on peut tout faire sauf qu’il n’y a plus de grands spectacles car ils sont actuellement techniquement impossibles. Il met enfin en cause le confort de la salle Pierre Dux.

Un habitant soutient les précédentes interventions :
- 1) s’agit-il d’un projet utile pour Argenteuil ?
- 2) s’agit-il d’un souhait utile pour Argenteuil ?
- 3) c’est une opération financière : on fait tout à l’envers
- 4) c’est le projet de Fiminco, pas celui de la Ville
- 5) Où sont les études d’impacts commercial ?
- 6) il y aura des nuisances de tous ordres pour les riverains.

Pour toute réponse, GM met en cause l’intervenant (ancien élu avant 1995) qui soi-disant sortirait de sa léthargie. Gilles Savry ajoute que le terrain n’a, selon lui, pas été bradé.

- Je prends (ou plutôt on me donne) la parole : j’affirme que c’est un projet du passé, des années 1980–1990. Je rappelle que la fréquentation et la rentabilité des Centres Commerciaux est en baisse du fait des achats sur Internet en augmentation exponentielle. Je cite Carrefour qui va procéder aux départs volontaires de 2400 collaborateurs. GS me rétorque que nous ne sommes pas sur un gros projet commercial, qu’il est plus petit que Côté Seine (13 000 m2 de surface commerciale), que le projet Héloïse n’a rien à voir avec les grands Centres commerciaux.
- Un habitant rappelle que nous avons une salle des fêtes, mais pas de salle de spectacle pouvant accueillir des artistes et/ou des spectacles internationaux. Il considère que cette ville doit bouger.
- Une habitante fait le constat qu’Argenteuil est une ville morte. Qu’il n’y a pas de pharmacie de quartier ouverte le dimanche.
- Marie-José Cayzac, élu de l’opposition et membre du Comité Jean Vilar demande la confirmation que le mur fera 45 m de haut et que la rentabilité de Fiminco est assurée dans la vente des logements. G.S confirme que la tour fera bien 45 m de haut, mais que ce n’est pas un mur mais un point culminant. De mémoire, pas de réponse pour la rentabilité sur les logements. GS affirme que le coût de la salle provisoire en remplacement ne dépassera pas 1,15 millions d’euros chauffage inclus.
- Le précédent intervenant qui réclamait une salle de spectacle demande maintenant un bowling et le rapatriement de la patinoire.

3ème projet : Porte St Germain – Quai de Bezons. Objectifs :
- résorber l’habitat indigne
- renforcer la mixité sociale
- développer l’activité économique
- construction d’un hôtel restaurant.

Aucune question venant de la salle.

On finit par les projets sur le quartier :

Eclairage public en LED, remplacement de lanternes, remplacement de 3 transformateurs sur la ville.

Questions :

Pourquoi l’absence d’éclairage sur la 4 voies ? G.M considère que les phares des voitures suffisent pour l’éclairer et qu’il y a eu déjà des vols de câbles en cuivre par des Roms.

Un éclairage a été changé sur une voie privée alors que la ville ne doit pas intervenir ? Erreur du prestataire.

Principe de précaution sur les compteurs Linky ? GS reconnaît la polémique sur les ondes électromagnétiques.

Réalisations partielles de voiries : rues de Vaucelle, d’Epinay, du Pont de la Somme, Clos des Moines, Baudin, du Treilly, de Volembert, de Gode, avenue de Stalingrad, boulevard Allemane, Route d’Enghien : bref, un total de 3 km de voiries refaites.

Diverses interventions sur les trottoirs non praticables. GS reconnaît ne pas avoir prévu les trottoirs dans les rénovations.

La différence est faite entre ces rénovations et les nids de poule qui relèvent de l’entretien courant. Il rappelle l’application Tell My City. L’ancienne agglomération (ex-CAAB) est mise en cause.

Stationnement anarchique les jours de marché : ce problème avait déjà été évoqué lors de la précédente réunion de quartier ; il semblerait qu’il n’y ait eu aucune amélioration.

Qu’en est-il de l’amélioration du carrefour à la sortie de Grand Frais ? Encore à caler avec le Département.

Une réclamation pour un PV de 135 euros. Une autre pour trouver une place handicapé. Une troisième sur l’arrêt de bus devant la station-service. GS nous confirme que c’est à l’étude. Aussi à l’étude, la circulation des Poids Lourds dans la ville. Un jalonnement est à prévoir.

Les habitants commencent à quitter en nombre la réunion.

Derniers sujets évoqués :
La rénovation du Groupe scolaire Joliot-Curie, l’ouverture de la voie nouvelle Donnet-Lévêque et la réfection de la rue Yves Farge. La rénovation de la salle Sochon. Présentation du nouveau centre de loisirs.

Situation du groupe scolaire et de ses environs : la maison de quartier est finie (puisqu’elle accueille la présente réunion :-) ) La passerelle est démolie. L’entrée de la maternelle est réalisée.

Restent à faire le centre de loisirs, en remplacement de l’ancien centre « L’orange bleue », et la salle Sochon. Réutilisation de l’ancien réfectoire. Améliorer la qualité de l’accueil.

Les travaux rue Yves Farge sont en cours de finition.

Pour la salle Sochon, travaux prévus en 2018 : mise en conformité, aménagements intérieurs, éclairage.

Infos sur l’EPHAD rue de la Tuitte : 104 lits. Modification du permis de construire. Début des travaux : 2ème trimestre 2018.

Fin de la réunion !

vendredi 6 octobre 2017

C’était la fête à la Colonie !

par Bernard Rols

Dimanche 24 septembre, le quartier de la Colonie était animé.

La 6ème édition du vide grenier de Tam Tam Evènements s’y déroulait : une manifestation d'autant plus incontournable qu'elle se tient partout dans le quartier ! 160 riverains accueillaient les visiteurs dans leurs jardins ou leurs garages.

carte_vide_greniers_colonie.jpg

Parallèlement, au Marché de la Colonie, l’association Sous les Couvertures organisait sa foire aux livres.

Pourquoi jeter les vieux livres qui encombrent nos bibliothèques ? 1400 d'entre eux ont trouvé preneur !

Grace à cette association, la culture devient accessible aux plus démunis.

Bien entendu, le Collectif du Marché de la Colonie était aussi présent.

collectif_foire_livres.jpg

Un immense bravo aux bénévoles des 3 associations !

vendredi 30 juin 2017

Conseil du 30 juin 2017 (2) : la Ville en besoin de chantiers

par Frédéric Lefebvre-Naré

Le refus du maire de laisser parler Philippe Doucet (pourtant fort courtois et dans les temps) a contraint l'opposition à quitter ce Conseil. Voici la liste des décisions de ce Conseil, et ce que j'avais prévu de voter sur chacune.

10. Convention "PUP" avec 3 promoteurs sur le Val Notre-Dame

Il s'agit de leur faire payer 1 M€ pour contribuer au financement de la future école sur le site Casse center, rue Henri Barbusse. J'aurais voté contre pour 4 raisons !

  1. Tout d'abord et surtout, c'est de la dette hors bilan. C'est une somme maintenant en échange de déductions d'impôts futures. La même méthode déjà utilisée par la présente équipe lors de son précédent mandat avec la "soulte Spie Autocité". Ce type d'embrouille est anti-démocratique et propice, au contraire, aux magouilles avec les promoteurs.
  2. Justement, cette prétention à faire surpayer les promoteurs va à l'inverse d'une décision antérieure consistant à réduire leurs impôts, parce que paraît-il, nous n'arrivons pas à avoir de promoteurs sur Argenteuil ! Il faudrait savoir.
  3. Ensuite nous avions une opportunité de financement public pour cette école : nous n'utiliserons pas la totalité d'un fonds départemental, parce que, toujours lors d'un vote antérieur, nous l'avions demandée sur la base de 14 M€. Or depuis, la Municipalité a réévalué le coût à 18 et maintenant à 15 M€. Sans doute le coût de la dépollution de ce terrain industriel ? Mais nous avions alerté dès le départ sur ce sujet, documents publics à l'appui.
  4. Enfin, deux des trois ensembles immobiliers concernés sont très loin du Casse center ! Cette décision démontre par l'absurde combien l'école est mal située par rapport aux besoins actuels ! Proche au contraire du pont de Colombes (pont-aqueduc) et de ses 30 minutes de bouchon matinal, elle obligera les parents à plonger dans ces bouchons pour déposer leurs enfants ou les récupérer. Alors que la précédente équipe municipale avait prévu un terrain, qui attend toujours son école, entre la maternelle Anne Frank et le lycée bleu (à côté de Mandela), parfaitement situé par rapport aux ensembles en construction.

11. Protocole d'étude habitat indigne

Une démarche "d'études" qui n'avance que très lentement : le vote consiste à lui accorder un an de délai supplémentaire. J'aurais voté pour, par bienveillance et parce que les choses ne sont pas tout à fait restées à l'arrêt.

12. Périmètre d'études (= blocage possible des permis de construire) sur le centre-ville nord (de Laugier à AG Belin) et la friche Sagem

Le principe d'un périmètre d'études est judicieux si la Ville a des projets clairs.

Sur le périmètre Sagem, j'aurais voté pour, par espoir que la Ville ait un projet significatif. En tout cas ce terrain en centre ville mais en secteur peu dense et loin des gares, sous l'hôpital, serait idéal pour accueillir à la fois une nouvelle piscine (il en manque 2 à Argenteuil) et un déménagement de la patinoire obsolète proche de la gare du Val (et future gare de la Tangentielle, le T11). Associer ces deux équipements, qui consomment l'un du froid et l'autre du chaud, serait excellent pur la facture énergétique, et c'est le seul terrain à Argenteuil qui le permette (encore que le départ de Semperit ouvre une autre possibilité, mais si près de la gare centrale, on verrait plutôt un cinéma, des commerces ou un pôle de bureaux / logements).

Sur le centre-ville, j'aurais voté contre, par certitude que la Ville n'a aucun projet. On en aurait entendu parler depuis le temps. Le périmètre d'études ne fera alors que ralentir la rénovation du quartier. S'il y a un périmètre à définir, c'est en bord de Seine si la Municipalité concrétise (cent fois hélas) son projet avec le promoteur Fiminco.

13. Rapport annuel sur la Politique de la Ville

J'aurais sans doute voté contre. Je ne supporte plus cette emphase et ces immenses formules sur la concertation partenariale territoriale, alors que dans nos quartiers la société, les relations sociales, familiales, communautaires, les mafias aussi, évoluent à grande vitesse, recomposent et fracturent la société argenteuillaise, loin des comités de pilotage partenariaux et des associations institutionnalisées.

Il y avait dans la loi une bonne idée : obliger la Ville à réunir dans chaque quartier en difficulté, aussi petit soit-il (et a fortiori), un conseil d'habitants. Obliger la Ville à sortir de la routine des intervenants habituels et professionnels, à regarder et écouter comment vivent et ce que souhaitent des familles qui d'habitude ne participent pas au débat politique local. La Ville d'Argenteuil a refusé, dès le départ, de le faire.

14. Bilan des dépenses des bailleurs sociaux au titre de la Taxe foncière sur les propriétés bâties

Contrairement à l'année dernière, nous n'avons reçu aucun élément sur les actions concrètes menées par les bailleurs sociaux. J'aurais donc refusé de voter ce bilan.

15. Demande de subventions au titre de la politique de la Ville

La routine est d'approuver les demandes de subventions… malgré les réserves indiquées au point 13 ci-dessus.

16. Acquisition de la parcelle 84 rue Michel Carré, cession des parcelles 148q rue de la République (rue de Gode) et 50 rue Michel Carré

Une opération perdante-bizarre-bizarre.

La parcelle 84 rue Michel Carré servirait à agrandir le terrain Casse center pour y faire une école (voir ci-dessus) : la Ville l'achète au prix faramineux de 910 € le m2 !

Les vendeurs "placent" une partie de cette somme en rachetant la petite parcelle coincée entre une ferraille et un immeuble délabré, au 50 rue Michel Carré : qu'y feront-ils, sinon attendre que le terrain prenne de la valeur à l'occasion d'une refonte de la place, voisine, du 11 novembre ?

Et une autre partie de la somme en rachetant la grande parcelle, inconstructible, au bout de la rue de la République : pour quel projet ? après que le précédent acheteur retenu (fin 2015) ait renoncé à en faire un hangar de rangement ?

J'aurais voté contre.

17. Vente de parcelle rue Roland Toutain à Orgemont

Une opération gagnant-gagnant pour le coup : la Ville découpe une parcelle qui était prévue pour une voie verte, et vend la partie dont la voie verte n'a pas besoin, à 446 € le m2, ce qui correspond à la valeur du terrain dans le quartier. Vote pour.

18. Cession 33-35 rue de la Grande Voie (terrain ex-Ecole Notre-Dame)

Opération hallucinante, à 144 € le m2 au coeur des Coteaux = spoliation pure et simple pour le contribuable argenteuillais. Sans avis des Domaines. (voir point 5 ici)

19. Subventions travaux copropriétés Angèle L, Angèle K

J'aurais encore voté pour, heureux que cela avance malgré l'infinie et coûteuse lenteur : "2 ans 1/2 d'appel de travaux" depuis le vote en copropriété… La loi ou la Ville devraient régler les choses pour éviter que des "capitalistes du commerce de sommeil" ne puissent prospérer sur fonds publics, ce qui est le cas dans certains autres immeubles du quartier.

20. Exonération des droits d'occupation pour les travaux en copropriétés

Réparation d'une gaffe de l'ex-Agglomération envers une copropriété. Vote pour.

21. Tarifs des activités culturelles

Peu de changement — 50 € les 10 tickets de cinéma, pour tous. Abstention.

22. Tarifs des espaces jeunesse

Sans doute un vote pour après avis des connaisseurs (j'ai oublié cet avis et ne fréquente malheureusement pas les espaces jeunesse).

23. Tarifs du centre aquatique, de la patinoire, de l'École des sports

Peu de changement. Abstention.

24. Tarifs dentaires des Centres Municipaux de Santé

Forte augmentation pour certaines prothèses, pour les Argenteuillais comme les non-Argenteuillais… alors que nous venions de voter la location de certaines "chevilles" (postes de travail de prothésistes) car sous-utilisées… Très bizarre. Vote contre.

25. Convention avec l'ARS, "Cause biberon" et "médiation culturelle"

Demande rituelle de mini-subvention. Vote pour.

26. Renouvellement du partenariat avec la mission locale

Sans changement apparemment. Vote pour.

27. Subvention à la Ligue contre le Cancer Val d'Oise

Rituelle également, et modeste. Vote pour.

28. Subventions aux associations Valdocco et Contact

Je n'aurais pas pris part au vote, intervenant dans l'une de ces associations. François Poletti, conseiller municipal délégué devenu à cette séance adjoint au maire, m'a montré les rapports des deux associations (demandés en commission) et indiqué qu'il m'en remettrait copie. Merci d'avance à lui.

29. Financement de classes à Projet éducatif artistique et culturel (PEAC)

Pour.

30. Subvention 2017 au Comité d'Action sociale et culturelle, équivalent d'un comité d'entreprise pour le personnel municipal

Inchangée. Vote pour.

31. Tarifs de place sur les marchés

Abstention, en attendant que soit réglée la situation des commerçants du marché de la Colonie, qui doivent encore payer leur étal du mercredi alors que le marché n'est plus ouvert le mercredi ; au nouvel horaire du vendredi soir, le marché est en extérieur. Les commerçants ont envoyé une LRAR au Maire il y a des mois, l'ont interpellé à ce sujet lors de sa visite sur le marché, et à nos dernières nouvelles attendaient encore une réponse. La conseillère municipale déléguée, Stéphanie Henry, m'a assuré que ce serait rapidement réglé.

32. Rapport de la CRC sur les finances de la Ville

Il mérite un billet spécial !

33. Rapports d'utilisation des fonds régional et national pour les communes plus pauvres : FSRIF et DSUCS

Exercice purement formel dont nous prendrions acte…

34. Partenariats "Ouvre-Boîte", avec les structures qui accompagnent les entrepreneurs ou porteurs de projets.

Inchangés par rapport à l'an dernier, où ils étaient en forte baisse. Abstention.

35. Ré-Adhésion, après 3 ans d'absence, à la Fédération départementale des centres sociaux et socioculturels

Pour. Il faut sortir…

37. Règlements intérieurs des activités périscolaires et extrascolaires

Abstention. Que le Maire, une fois de plus et en sens inverse, n'ait pas anticipé le changement des rythmes scolaire (retour à la semaine de 4 jours), est désolant.

38. Règlement intérieur des Espaces Jeunesse

Vote pour après avis des connaisseurs (je ne fréquente malheureusement pas les espaces jeunesse).

39. Règlements intérieurs des installations sportives

Vote pour après avis des connaisseurs…

40. Règlement intérieur de la Bourse Initiatives Jeunesse

Abstention. Sur quoi encore doit-on pondre des règlements "intérieurs"… ?

41. Sanction financière envers les conseillers municipaux absents au Conseil

J'avais quelques mots à dire là-dessus ! Je fais un billet à part.


Pour *commenter* sur ce blog il faut cliquer à deux reprises sur la case "je ne suis pas un robot", avant de prévisualiser, puis avant d'envoyer le commentaire. Désolé…

- page 1 de 5