Comme rapporté par Le Parisien ou France Bleu, des Argenteuillais(es) ont lancé il y a 5 jours, le 28 mars, une pétition

Nous demandons aux médias et aux politiques le respect.

Nous leur demandons de la rigueur sur la manière dont ils relatent les faits.

Ne cédez pas à la facilité du « story telling » : ce n’est pas parce qu’Argenteuil a dans le passé été associée aux mots « racaille » et « malodore » que l’histoire doit continuer d’être ainsi écrite et que 105 000 habitants doivent en subir les conséquences et se sentir condamnés.

Notre ville a de la valeur.

Le Maire a dit son soutien aux pétitionnaires en introduction du dernier Conseil Municipal.

Le collectif créé pour cette pétition a réalisé une affiche qu'il invite à imprimer et diffuser : PDF.