par Bernard Rols et Frédéric Lefebvre-Naré

Le blog associatif de quartier, Tam Tam Colonie, vient de lancer son enquête auprès des habitants du quartier Colonie, à Orgemont-Ouest, sur l'état de leur marché :

1. Qu'en pensez-vous (d'où vient le problème) ?
2. Fréquentez-vous ce marché ou avez-vous cessé de le faire pour une raison précise ?
3. Que souhaitez-vous pour l'avenir de notre unique marché de quartier ?

Il a recueilli une quinzaine de contributions et le débat reste ouvert !

Engagés pour Argenteuil avait publié ses informations et photos depuis la grêle qui, il y a près d'un an, a transformé la toiture du marché en passoire (16 juillet 2014, 25 septembre 2014, 12 octobre 2014, 15 décembre 2014).

Nous avons toujours adopté une approche constructive, faisant état des réponses de la Municipalité actuelle et des démarches engagées. Nous avons dû constater que pendant près d'une année, malgré nos interventions, la réparation de la toiture s'est faite attendre, et qu'il continuait à pleuvoir sur les étals. L'été dernier, la municipalité invoquait la suspension de ses pouvoirs budgétaires par la CRC : cette réponse n'est plus tenable depuis longtemps.

Le 19 mai dernier, au Conseil Municipal, la Municipalité a fait voter des modifications au contrat d'exploitation des 6 marchés de la Ville, y compris une légère augmentation des droits payés par les commerçants. À cette occasion, pour le groupe d'opposition, Nicolas Bougeard a soulevé la question de ces réparations tant attendues.

Pour la Municipalité donc, Mme Henry a répondu que "les assurances ont tardé, elles viennent de payer, on va enfin pouvoir payer les travaux." Bonne nouvelle ! Espérons sa concrétisation rapide.

Dommage qu'une réparation urgente ait dû attendre, non pas l'expertise, mais le versement des assureurs. Pendant plus de 11 mois, les commerçants auront exercé leur activité dans des conditions déplorables, qui n'auront attiré aucun nouveau commerçant. Les clients continuaient à le déserter. Les prix, faute de concurrence et de fréquentation, restent élevés, ce qui rend ce marché encore moins attractif.

Pourtant, un marché de quartier, c'est plus qu'un regroupement de commerçants. C’est aussi un lieu d’échanges et de convivialité entre les habitants du quartier. C’est enfin un moteur pour les commerces de proximité.

Prenons exemple sur le Marché des Coteaux, reconstruit lors du mandat municipal précédent, et les commerces voisins avenue du Maréchal Foch.

L’ancienne municipalité avait également tenté de dynamiser notre marché de la Colonie en le réhabilitant, et en apposant sur le côté visible du bâtiment, les photographies des commerçants, pour leur propre publicité. Cela avait certainement aidé ce marché à maintenir son activité.

Au-delà de la réparation d'urgence, nous espérons que la Municipalité verra au-delà et portera un projet plus ambitieux pour ce marché. Il est superbement placé, à trois minutes à pied d'une gare où descendent plus de 20000 voyageurs chaque jour !

Mme Henry parlait dans le dernier "Argenteuillais" d'un projet de marché bio : il ferait certainement recette s'il était installé, par exemple les mardis après-midi ou les vendredis après-midi, à la Colonie. Surtout si le souterrain de la gare reste ouvert à tous :-)