Au premier tour, Argenteuil est l’une des rares grandes villes où l’UMP recule par rapport à 2008. À l’inverse, la liste « Tous fiers d’être Argenteuillais » de Philippe Doucet a progressé de 7%.

Une surprise ? Pour des non-Argenteuillais, peut-être ; les Argenteuillais, eux, savent que depuis 2008, beaucoup de choses ont changé.
• Un nouveau marché pour le quartier des Coteaux, qui en avait grand besoin !
• Le parc des Berges qui rencontre un immense succès
• Les nombreuses écoles rénovées
• Les 350 nouvelles places en crèche
• Le patrimoine de la vieille ville remis en valeur : basilique, abbaye Notre-Dame, jardin des Deux Abbés…
• La butte des Châtaigniers est devenue un site magnifique, avec l’argent de la Région Ile-de-France, là où nous avions un terrain vague
• De nouveaux commerces de qualité sont arrivés en centre ville…

Engagés au Centre, nous avons vu à l’œuvre les deux candidats d’aujourd’hui, Georges Mothron en 2001-2008, puis Philippe Doucet depuis 2008.

Nous avons comparé leurs réalisations. Nous avons comparé leurs projets.

Pour nous, c’est avec Philippe Doucet qu’Argenteuil a les meilleures chances d’avancer. Car il reste beaucoup à faire :
• Embellir le cadre de vie est une condition pour faire revenir les entreprises et les emplois.
• Adhérer au Grand Paris (comme le permet un amendement que Philippe Doucet a porté à l’Assemblée), c’est une chance d’obtenir enfin des transports publics performants.
• Donner la priorité aux investissements essentiels pour la vie quotidienne (écoles, petite enfance, voirie…) : c’est ce que fait le projet présenté par Philippe Doucet pour 2014-2020. Il évite tout investissement « de prestige » dont nous n’aurions pas les moyens.

Parmi les deux projets en lice pour ce second tour, celui de Philippe Doucet est le seul qui soit réalisable financièrement, en évitant d’augmenter la dette et en maintenant les taux d’imposition.

Philippe Doucet a construit une équipe plurielle, équilibrée, où notre famille politique est représentée, aussi bien qu’Europe Écologie - Les Verts.

Au centre, nous regardons au-delà des étiquettes politiques. Ce qui compte, c’est l’ambition, le projet et la capacité d’agir des différents candidats. Et pour nous, le choix est clair :

Pour que le changement continue, le 30 mars, votons « tous fiers d’être Argenteuillais » !