Communiqué d’Engagés pour Argenteuil • 27 novembre 2018

Argenteuil a été, avec Marseille et Saint-Étienne, la ville qui a eu le plus fort montant d’emprunts dits « structurés », commercialisés peu avant la crise financière de 2008. Depuis, le débat politique argenteuillais est marqué par des polémiques sur le bien-fondé des choix successifs : souscription, renégociations, appel à l’aide de l’État,…

Nous avons décidé de proposer, avec 13 élus d’autres groupes au Conseil Municipal, une démarche rarissime en France[1] : une mission d’études et d’évaluation d’une durée de 6 mois, composée d’élus de la majorité et de l’opposition, ayant pour mandat de :

  • « retracer l’ensemble des emprunts contractés par la Ville à partir du 1er janvier 2002 ;
  • évaluer les coûts et bénéfices des contrats initiaux et des renégociations conduites (en termes comptables et en termes assurantiels, de risques pris ou évités) ;
  • évaluer la situation actuelle de la dette de la Ville dans les mêmes termes,

… de façon à apporter au débat public une vision objectivée et partagée, sur ce sujet longtemps polémique, aspect important de la situation financière de la Ville. »

Cette mission doit être lancée lors du Conseil Municipal de ce mardi 27 novembre. Nous saluons le courage des élus qui, en responsabilité au cours de la période étudiée, acceptent cette évaluation et lui apporteront le témoignage de leur expérience.

Nous nous engageons à consacrer à cette étude le temps et l’énergie nécessaires, pour que les résultats soient à la hauteur de l’enjeu.

Nous voulons aussi stimuler la réflexion sur l’avenir de notre ville. Ce mardi 11 décembre 20h, nous invitons toutes et tous les Argenteuillais à l’espace Mandela, pour une réunion d’échanges et de créativité sur les grands défis que nous devrons affronter à Argenteuil.

Cette réunion est organisée et sera animée par « Argenteuil en commun », groupe non-partisan lancé en octobre dernier et auquel participent plusieurs d’entre nous.

Pour Engagés pour Argenteuil, Frédéric Lefebvre-Naré, président

Bureau : Pierre Bruneau, secrétaire — Pierre Belot, trésorier —Bernard Rols

Notes

[1] La Ville de Perpignan a créé une mission de ce type en 2011 ; la municipalité de Châtenay-Malabry a tenu une réunion sur le sujet 8 avril 2013. Des élus ou citoyens ont aussi demandé la création de commissions spéciales à Nice, Béziers…