Dans Métro, article du 24 janvier 2014 :

Dans le Val-d'Oise,… à Argenteuil,… le député-maire Philippe Doucet a également reçu le soutien des centristes jeudi soir…

L'équipe MoDem locale, "après avoir "ouvert le dialogue avec les différents acteurs politiques qui le souhaitaient" a opté pour un accord avec l'édile. Ils ont démissionné du parti et créé leur prore mouvement, "Engagés pour Argenteuil". "Le siège national n'a pas soutenu ce choix, et n'a pas, à ce jour, annoncé d’investiture", indiquent-ils dans un communiqué. Trois militants vont intégrer les listes socialistes, dont deux en position éligible.

Ils feront face au candidat de l'alliance UDI-UMP, Georges Mothron, maire de la commune, de 2001 à 2008. …

Le Parisien indique que

Les ex-MoDem, qui « refusent de suivre les consignes nationales » soutiennent également Philippe Doucet.

Le site argenteuil.politique reprend notre communiqué et comprend en commentaires, non seulement les rituelles attaques "anti-Doucet" sous pseudonyme, mais aussi une analyse du conseiller général UDI Philippe Métézeau.

Et le "20h" de vonews ce même 24 janvier nous a accordé quelques secondes d'interview (vers 3'55'').