Quelques jours pour se prononcer sur des changements importants au PLU d'Argenteuil

Cette modification du PLU est soumise à “évaluation environnementale”, donc le public peut donner son avis, jusqu’au 2 janvier inclus (ou au 3) ?

Le résumé du résumé :

  • Les formes prévues pour donner son avis ne semblent pas respectées (essayez quand même de le donner !) ;
  • Les modifications principales sont de deux sortes : des “orientations d’aménagement et de programmation” pour certains quartiers ; et une protection accrue du patrimoine, notamment bâti. À mon avis, le projet contient pas mal de choses intéressantes, et pas mal de choses très améliorables, notamment pour ce qui concerne les rives de Seine et le centre ville.

1. La consultation a l’air fort bâclée

Nous lisons sur le site de la Ville comme sur celui du Territoire que “Le dossier de concertation est disponible, accompagné d’un *registre électronique*, sur Internet : De la ville d’Argenteuil : http://ville-argenteuil.fr ; De l’établissement public territorial Boucle Nord de Seine : www.bouclenorddeseine.fr” -> mais où se trouve ce registre électronique ? Quelqu’un en a-t-il trouvé trace ?

En revanche, il y a de la doc en double (j’espère qu’en revanche ne manque ?)

Ouvrons ce document : il y a des curiosités dedans !

Ici p. 6, deux “continuités” identifiées par le SDRIF semblent avoir sauté… dont très certainement la Seine et ses rives, incluant l’ancienne île Héloïse (visible comme espace vert et de loisirs sur les cartes de destination du SDRIF).

Autre gag (humour noir ?) p. 9, une amélioration remarquée de la qualité de l’air à Argenteuil (moins de dioxyde d’azote)… en 2020 par rapport à 2019 !

(il n’y aurait pas eu comme un petit creux dans la circulation, en 2020 ?)

2. Orientations par quartiers

Secteur Est de la gare :

Le projet comprend des “Orientations d’Aménagement et de Programmation” pour le secteur Est de la gare (ex-Semperit, Otis, Givaudan). Je suis sans nouvelle du projet “Argenteuil Littoral” sur ce site, dont la première pierre était annoncée pour 2021.

Le document prétend que l’enjeu paysager sur ce secteur est FAIBLE. C’est tenable… tant que justement on n’implante pas des tours de 30 mètres, comme le prévoit le PLU actuel ! (le commissaire enquêteur avait obtenu une réduction temporaire du secteur autorisé à cette hauteur).

Dans le document “Orientations d’aménagement” (plus détaillé sur chaque quartier), on trouve ce plan.

Le point bleu euphémisé “élément de patrimoine à interroger” suggère sans doute que des bâtiments anciens sauteraient au profit de tours de bureaux.

Et puis, une piste cyclable (en vert) en bord de Seine, bien, mais coincée entre la 4-voies et le fleuve, ça peut être chaud pour traverser l’un ou l’autre.

Concernant la 4-voies RD311, le compromis évoqué — “civiliser” surtout (seulement ?) la partie centrale, au long de l’île Héloïse — me semble justifié… mais inquiétant pour la piste cyclable annoncée entre la RD311 et la Seine !

Le point suivant sur la “connexion biologique” ne me rassure pas.

Dans l’exposé des motifs, p. 23, reproduisant les OAP, confirmation du souci sur les espaces verts prévus : un “alignement d’arbres - noues paysagères”…

Et un peu plus à l’Est, à Orgemont entre la butte et la Seine, le projet supprime des emplacements réservés pour la trame verte qui seraient pourtant un très bel itinéraire de promenade et de sport, hélas quasi laissé en friche depuis 10 ans.

Autres Orientations, celles pour l’îlot Laugier. Là encore, le document annonce un enjeu paysage-patrimoine FAIBLE… : le projet protégerait la “Maison des Suisses” parce que patrimoniale… MAIS en la coinçant entre deux façades de nouveaux immeubles de logements ! (voir point 6 ici).

Sur le centre ville, une belle description des axes patrimoniaux, sociaux, culturels, paysagers proches de la Seine… faisant l’impasse sur le projet de mégaplexe Fiminco à la place de Jean Vilar et de son espace vert. Le “mail planté” annoncé ne figure pas sur les vues 3D de Fiminco !…

Les Orientations ont du mal à situer les “promenades Héloïse” (nouveau nom créé par l’équipe actuelle municipale pour les “promenades Gabriel Péri”), au bout de l’île ici, le long de celle-ci là.

Boum, je découvre le “principe d’une liaison performante par transport en commun” du Pont de Bezons à Epinay, susceptible de passer par Henri Barbusse comme par les berges de Seine. Le débat me semblait tranché depuis 5 à 10 ans (en faveur de la rue Michel Carré, entre les deux).

Concernant le secteur Jean Jaurès (pp. 51 ss), je n’ai pas compris le sens des Orientations, désolé.

À la limite du Val Notre Dame, du Val Sud et du Centre Ville, l’ex “Bourse du Travail” sur laquelle le flou est total ; je n’en ferai pas le reproche aux auteurs : je n’ai pas trouvé la solution non plus. Peut-être en rapport avec l’Hôpital, des appartements thérapeutiques, ou un lieu de séjour pour familles ?

Concernant le Val d’Argent (description héritée du PLU existant, non modifiée par ce texte), notamment le Val Nord, c’est tout aussi flou et encore plus regrettable. Vaseux en fait. Le Val Nord attend toujours un projet crédible.

3. Protection du patrimoine

Pages 40 et suivantes, nous arrivons à la partie la plus souvent citée de ce projet : “Enrichissement et structuration de la protection du patrimoine architectural, urbain et écologique communal” (désolé pour le nombre de syllabes).

Protégeant “62 constructions ou ensembles” en plus des 10 déjà “protégées” (dont les maisons où vécurent Marx et Monet).

La portée de la protection actuelle est minime : elle interdit la “destruction totale” des 10 bâtiments  ; tout le reste est permis (sauf erreur de ma part).

Avec le PLU modifié, ce sera une protection plus conséquente :

“Toute évolution se réalisera dans le respect de la construction protégée (proportions, couleurs, matériaux, protection des décors et des modénatures), sans exclure un traitement contemporain, notamment dans le cadre d’extensions, en soignant les jonctions (…)”

Très judicieuse est la disposition sur les “ensembles urbains remarquables” : en conserver le caractère urbain et le caractère paysager.

L’ensemble qui le mériterait depuis 160 ans (hélas oublié par le PLU), c’est le boulevard Héloïse !

Le site constitué, d’une part par l’espace vert et de loisirs qu’est l’île, et de l’autre côté du boulevard par un front urbain certes hétérogène mais marqué par plusieurs pépites du XVIème au début XXème, reste à ce jour celui où l’on vient le plus nombreux et du plus loin ! comme au temps de Monet (qui peignait rarement les foules, une exception tout de même avec la “Fête à Argenteuil”.

Deux constructions sur le boulevard Héloïse font certes partie de la liste, mais leur nature semble ignorée !

  • la villa Roquelaure (= Mirabeau père) est orthographiée “Roclore” !!!!!,
  • et le 66, “maison” dont le PLU semble ignorer que c’est l’Hôtellerie (XVIème siècle) de l’abbaye Notre-Dame, où vécut auparavant Héloïse.

En résumé : beau travail sur un beau nombre de bâtiments patrimoniaux, mais toujours, concernant le site Héloïse / bords de Seine, un étrange mélange de silence, de contradictions et d’erreurs patentes. Dommage !

Plein de projets urbains à Argenteuil, annoncés ce 13 décembre en Conseil Municipal

— du nouveau sur le projet de restructuration de la porte Saint-Germain (place du 11 novembre) — un OPAH et une Opération de Restauration Immobilière (permettant d’exproprier) sur le Val Notre-Dame — une refonte de notre monumentale avenue Gabriel Péri — du tout neuf et très massif face à Côté  […]

Lire la suite

Conseil municipal du 31 mai 2022 : quand t'a bus

Bonsoir ! C’est de nouveau un blogage vivant du Conseil municipal… mais seulement à partir de 20h07, nouveau boulot oblige. J’ai donc raté les 4 premiers points : 1. Choix de l’attributaire de la convention de participation “risque santé” autrement dit la mutuelle des agents de la Ville (environ la  […]

Lire la suite

Conseil municipal du 29 mars 2022, suite après budget

La suite de ce qui précède. 6. Approbation du versement d’une aide d’urgence à l’Ukraine via un fonds de l’État géré par le centre de crise du Ministère des Affaires étrangères, le FASECO : 10000 €. Omar Slaouti : “Argenteuil tous ensemble” (lui-même) votera cette aide, “en y mettant un peu  […]

Lire la suite

Conseil municipal du 15 février 2022

Le maire se réjouit que le Conseil retrouve sa salle et son format habituels. Il remercie les services pour leur investissement contre le Covid. Il souhaite la bienvenue à 3 nouveaux conseillers municipaux, suite à 3 démissions « pour raisons personnelles comme professionnelles » dans la liste  […]

Lire la suite

Conseil municipal, 14 décembre 2021 / 3

par Frédéric Lefebvre-Naré - suite de ce “direct” (partie 1, partie 2) 6. Labellisation ’ Maison France Services ’ des Maisons de quartier Orgemont, Val d’Argent Nord et Val d’Argent Sud : l’État, indique Xavier Péricat, ne le proposait initialement que sur une première maison de quartier. Il s’agit  […]

Lire la suite

Conseil municipal : une charte de la construction "pas Cap Héloïse"

par Frédéric Lefebvre-Naré Suite de ce Conseil du 14 décembre 2021. 2. Charte de la construction durable, présentée par Camille Gicquel, adjointe à l’Urbanisme. “La tension sur le logement provoque hausse des prix, et division des pavillons. On lit des annonces : ‘idéal investisseur en vue division’  […]

Lire la suite

Conseil municipal du 14 décembre 2021 en direct / 1

par Frédéric Lefebvre-Naré Encore un Conseil annoncé “à huis clos”, diffusion vidéo… qui à 19h01 se déclenche. Ouissam Mechria fait l’appel. “Le quorum est atteint, Monsieur le Maire. — Il est même dépassé.” Sur le PV du Conseil précédent, il y a un vote contre, sans indication de la raison. Le  […]

Lire la suite

Bus entre Seine : longer la Seine !

par Frédéric Lefebvre-Naré Contribution à l’enquête publique. 1) L’intensité des flux dans la direction parallèle à la Seine, gare d’Argenteuil <-> pont de Bezons (flux actuels en transports en commun mais surtout flux voiture, par l’intérieur de la ville, les berges de Seine ou l’A86), me  […]

Lire la suite

Haut de page