Le Conseil Municipal retrouve sa salle

par Frédéric Lefebvre-Naré

Appel ! “Le quorum est largement atteint”, constate le maire. Mais “quelqu’un siège seul dans cette assemblée. Une décision a été prise, fort de lecture de réseaux sociaux, sur le fait qu’il était hors de question pour nous d’accepter dans notre groupe Mme Agnès Ben Salem. J’ai essayé jusqu’à hier de lui faire respecter sa promesse écrite de démission. Elle refuse de la tenir. Elle siège, mais pas parmi nous.”

Le maire ne donne l’occasion de répondre, ni à Mme Ben Salem, ni à l’opposition.

Mme Ben Salem, placée au coin au fond à droite, siège vraiment “seule” car son unique voisine de table, Olivia Fillette de la liste AAV, est absente.

1. Jean-François Ploteau présente une “motion de soutien au plan d’urgence de sauvetage des transports publics” et rappelle au passage les attentes de nouvelles liaisons de la ville d’Argenteuil.

Omar Slaouti constate que la motion appelle à “ne pas faire payer par les seuls usagers” le coût de la crise : “nous nous opposons à ce qu’on leur en fasse payer le moindre kopeck ! Nous demandons que les grandes entreprises qui ont reçu des subventions pendant le Covid assument ce manque à gagner. L’orientation de Mme Pécresse et de M. Macron consiste à privatiser les profits et socialiser les pertes”. Le groupe Argenteuil Tous Ensemble votera contre.

Marine Chailloux “s’étonne qu’on puisse voter contre cette motion quand on dit avoir des valeurs de gauche”. “La réalité”, dit-elle au maire, “c’est votre inaction pendant votre mandat. Vous avez laissé le RER C fermer, le noeud ferroviaire se faire à Ermont-Eaubonne, vous allez nous dire que c’était pour faire passer davantage de trains” (c’est bien le cas ! c’était le doublement du pont sur la Seine). “Le tramway arrive à Bezons, vous vous êtes résigné à un bus en site propre même pas encore créé, le T2 comme le T8 restent à nos portes. Nous avons les plus grandes craintes pour la tangentielle Nord déjà en retard de 10 ans. On ne vous a pas vu protester sous les fenêtres de Mme Pécresse. Le Grand Paris Express lancé par Nicolas Sarkozy, quand vous étiez député de la majorité, vous n’avez pas pu en obtenir une seule station. Nous nous engageons à mener la bataille pour la gratuité. Nous vous invitons à revenir à la version initiale de la motion telle qu’elle a été votée à Cergy-Pontoise. Sinon nous nous abstiendrons.”

Georges Mothron : “Eh beh ! Vous êtes bien l’héritière, comme vous le disiez l’autre jour.”

Francis Gabouleaud (PCF) : “L’incapacité de la Région à payer ses échéances à IDF-Mobilités se confirme. Ce que l’État a pu faire pour l’aéronautique et l’automobile, il doit pouvoir le faire pour les transports publics. Si la T11 n’est pas arrivé à Argenteuil, c’est faute de mobilisation des collectivités.”

Le maire s’amuse à nommer ATE, qui vote contre, “le groupe de gauche” et AAV, qui s’abstient, “l’autre groupe de gauche”.

2. Composition de la commission d’appel d’offres (CAO) : Xavier Péricat indique que les groupes ont prévu une liste bloquée incluant des noms proposés par la liste AAV : Abdelkader Hamida comme titulaire, Fabien Bénédic comme suppléant. Le groupe ATE ne sera pas représenté (c’est la logique de la proportionnelle…).

Omar Slaouti : “sur ce point là et sur tous les autres : représentant 15% des Argenteuillais, la proportionnalité au plus fort reste ne nous permet d’intégrer aucune des commissions. Nous avions proposé une liste à votre directeur de cabinet… mais voter sur les 37 points à l’ordre du jour nous amènerait à 2 heures du matin. Nous aurions combattu comme il se doit à l’intérieur de ces commissions. Vous auriez pu élargir ces commissions pour que nous y entrions. Nous aurions pu y être admis comme observateurs. Vous ne le faites pas, nous en prenons acte. Nous le regrettons.”

Georges Mothron s’amuse encore : “la gauche, opposition, sera représentée”.

Xavier Péricat rappelle que “l’ensemble des groupes municipaux doit participer aux commissions municipales” préparatoires aux Conseils.

Mme Ben Salem et le groupe ATE s’abstiennent sur la composition de la CAO.

4. Composition de la commission de Délégation de Service Public : même chose. Le groupe AAV est représenté par Marine Chailloux, titulaire, et Donia Lassoued, suppléante. Xavier Péricat présidera aussi cette commission.

Omar Slaouti rappelle que le terme signifie “commission de privatisation de service public” et s’étonne que “la liste de gauche libérale soit présente dans cette commission… Il y a une cohérence !”.

Georges Mothron bredouille d’étonnement (?) devant ce récurrent règlement de comptes entre les deux listes d’opposition qui avaient totalisé 55% des voix.

5. Jury du concours de maîtrise d’oeuvre pour le “marché global de performance” sur le site ex-Sagem. Fabien Bénédic est suppléant pour l’opposition — je comprends que la composition est la même que celle de la CAO. C’est à ce titre que j’y siégeais dans le mandat précédent.

8. Conseillers siégeant au CA de la Mission Locale : délibération présentée par Céline Charaix. Georges Mothron indique les noms proposés, tous de la majorité à commencer par Céline Charaix.

Nicolas Bougeard (AAV) intervient “pour les points 8-9-10-11-12-13” : “il s’agit de désignations du maire, non d’élections ; nous ne participerons pas au vote”.

Le maire note “abstention de la gauche, et ne participe pas au vote pour la partie PS”.

9. Conseillers siégeant au CA d’Agire-PLIE : délibération présentée par Céline Charaix. Georges Mothron indique les noms proposés, tous de la majorité à commencer par Céline Charaix.

Même vote (Mme Ben Salem également s’abstient là aussi, et le maire l’ignore systématiquement).

10. Conseiller siégeant au CA de l’École de la Deuxième Chance : délibération présentée par Céline Charaix. Georges Mothron indique le nom proposé, de la majorité, Céline Charaix.

Françoise Pacha-Stiegler rappelle que les E2C “ont bonne réputation, mais il serait nécessaire de disposer d’un bilan, et de mettre en place, rapidement, dès le jeune âge, des solutions d’aide aux décrocheurs, une bourse au stage, une aide à la recherche d’emploi. Pendant le confinement, la municipalité a tardé à distribuer des tablettes aux élèves qui n’avaient pas de moyens informatiques à la maison. Stop aux fermetures de classes, oui à la réduction des effectifs. Passons à 21 élèves par classe en zone d’éducation prioritaire, 24 ailleurs, 1 ATSEM par classe de maternelle. Aidons les associations qui luttent contre le décrochage.”

Georges Mothron répond à “ce message de toujours plus de dépenses, que les collectivités locales sont complètement coincées. 40 millions d’euros nous ont échappé à cause des plans de M. Hollande… si nous nous présentez de nouvelles dépenses, il faudra nous proposer de nouvelles économies.”

11. Association des “Villes emploi”, liée aux “clauses sociales” des marchés publics, pour en “professionnaliser les facilitateurs”. Céline Charaix encore.

Omar Slaouti déplore la “déshérence, la misère sociale… beaucoup de jeunes ont quitté le système scolaire… Face à de nouvelles dépenses, il faudra de nouvelles recettes, il y a de l’argent, encore faut-il le courage de frapper à la bonne porte.”

Omar Slaouti approuve le principe des clauses d’insertion mais en demande le bilan : “combien d’Argenteuillais en ont profité ? L’argent public doit servir le public. Transparence et clarification”.

Georges Mothron interrompt Céline Charaix qui allait répondre : “nous ne découvrons pas cela. Il est normal que l’on donne au Conseil municipal le bilan de ces clauses”… Je ne peux m’empêcher de rire : j’ai demandé ce genre de bilan année après année, et n’ai obtenu quelques premiers chiffres que la dernière année de mandat. Céline Charaix répond : “1000 personnes en ont bénéficié… Je vous laisse mon téléphone, je pourrai vous faire un bilan global” (j’avais eu la même réponse). Omar Slaouti : “Ce sera en transparence”.

Xavier Péricat : “une personne s’occupe sur chaque marché public, de vérifier s’il est susceptible de faire l’objet de clauses d’insertion ; nous le faisons chaque fois que possible ; la CAO statue. Il y a une préférence pour les jeunes du quartier, le public local.”

Georges Mothron propose de désigner Céline Charaix comme représentante de la Ville dans cette association.

12. Réseau territorial de l’économie sociale et solidaire : là encore, Céline Charaix lit, au mot, le texte de la délibération. Même vote.

13. Commission paritaire des marchés forains : débats entre la Ville, la société délégataire, et les organisations de commerçants. La commission “se présente notamment sur les demandes d’admission de commerçants aux marchés de la Ville.” Georges Mothron en annonce les noms, tous de la majorité.

14. Commission consultative des services publics locaux, qui associe des élus et des représentants d’associations. Malcolm Bamouni y représenterait le groupe AAV comme titulaire, et Rustem Ozcan comme suppléant. Commission présidée par Gilles Savry.

Associations : Usagers des Transports, Légitimes Dépenses, Amis des Coteaux, Protection et Sauvegarde de la Butte d’Orgemont… sur différents sujets (sauf les transports), l’association retenue est parmi les moins représentatives de celles agissant sur le sujet. Légitimes Dépenses, par exemple, n’a pas eu une action visible de tout le précédent mandat de M. Mothron.

15. CA du CCAS : Olivia Fillette et Donia Lassoued représenteraient l’opposition, et comme suppléantes Nadia Metref et Aurélie Bodin-Ferron.

Omar Slaouti dit l’attachement de son groupe à l’existence du CCAS : “pendant l’épidémie, beaucoup de personnes n’ont pu se nourrir à leur faim. Le préfet de Seine-Saint-Denis craint toujours des émeutes de la faim. Les mosquées distribuaient jusqu’à 2400 repas par jour. Mais quel est le budget du CCAS, au regard des 25% de personnes sous le seuil de pauvreté ?”

Omar Slaouti rappelle que “Madame Martine Rousseau” avait dû quitter ses fonctions suite à un post raciste sur Facebook, même si “es indemnités avaient été multipliées par la suite” : “on s’étonne que, ayant posté ce qu’elle a posté, se retrouve dans un poste aussi sensible qu’au CCAS. Je conteste cette présence, on ne savait pas… Personnellement, je voterai contre, je ne sais pas ce que feront mes colistiers.”

Georges Mothron veut “apporter quelques détails : je considère que Mme Rousseau a payé pour la faute qu’elle avait commise ; moins grave que vous ne le dites”. M. Slaouti et une autre personne votent contre, les trois autres conseillers de ATE s’abstiennent.

16. CA de la Caisse des Écoles : le Maire propose une liste, Aurélie Bodin-Féron représente l’opposition, et Sandra Ryadi comme suppléante. Sur 14 personnes, aucun siège même de suppléant pour ATE. Dans ce groupe, 2 votes contre et 2 abstentions.

17, 18, 19. Représentants du Conseil municipal dans les conseils d’écoles et les CA des collèges et lycées, et des écoles privées : uniquement de la majorité, comme dans le mandat précédent.

Nicolas Bougeard estime que cela relève de la “propre autorité” du maire, et que le groupe AAV ne participera pas au vote, de même que sur les délibérations jusqu’à la 31.

Omar Slaouti estime que le privé “profite de la casse de l’école publique. Nous souhaiterions que l’argent public aille uniquement aux écoles publiques. Les écoles privées font le tri des élèves en amont, et si des élèves décrochent, se débrouillent souvent pour les exclure. Nous ne participerons pas au vote. Nous avons une question concernant l’école hors contrat ‘Charlemagne’, à notre sens particulièrement traditionaliste et réactionnaire, qui n’a, à notre sens, pas sa place à Argenteuil : comment a-t-elle pu obtenir des locaux de la Ville ? avantage que n’ont pas d’autres écoles”, allusion sans doute aux écoles musulmanes hors contrat.

Le maire se “propose de répondre sur ce dernier point lors d’un prochain Conseil ou commission”. Il rappelle que le financement public municipal des écoles privées sous contrat est imposé par la loi (à hauteur, en fait, de l’équivalent du budget consacré, par élève, aux écoles publiques).

20. Représentants d’Argenteuil au syndicat intercommunal de la Plaine de Loisirs de Vallangoujard. Tous de la majorité. ATE s’abstient.

21. Représentants d’Argenteuil à la Fourrière animale du Val d’Oise. Pareil.

M. Mothron commente “gauche gauche abstention, gauche ne participe pas au vote”.

22, 23, 24. Représentants d’Argenteuil aux syndicats intercommunaux francilien du Gaz et de l’Électricité (SIGEIF), et valdoisien du Gaz, de l’Électricité et des Télécommunications, et des Communications… Pareil.

Omar Slaouti demande au maire d’appeler les listes par leur nom. Il s’adresse à Damien Walker chargé de “l’innovation numérique” et déplore que la fibre reste HS dans de nombreux logements du Val, depuis le confinement : “ils n’ont pas de réseau internet, il va falloir remédier à cela, première tâche, rencontrez le collectif ‘internet pour tous’ en train de se constituer. Les armoires de câblage sont en état de délabrement avancé. Des gens se débranchent les uns les autres pour retrouver un accès, ça devient une guerre fratricide ! Je vous donne les adresses, points de mutualisation 23 et 39 notamment, Fernand Léger et Bérionne.”

Rien de nouveau hélas : un de ces points, vu le 7 janvier 2019.

Georges Mothron se déclare entièrement d’accord avec Omar Slaouti, “c’est un scandale” ; le maire en rend responsable, pour une loi qu’il a “votée”, l’ancien député (Philippe Doucet, sans le nommer) : loi qui permet aux techniciens envoyés par tous les opérateurs d’intervenir sur les mêmes armoires, si bien qu’elles ne sont tout simplement pas tenues. (La pratique de débrancher les uns pour brancher les autres est même celle… de techniciens d’opérateurs, qui demandent pour cela un bakchich en liquide !).

Nadir Slifi confirme que la Ville est consciente du problème et des mauvais comportements de certains prestataires des opérateurs. Il rappelle que la Ville a créé une commission pour mettre les protagonistes autour de la table.

25. Représentation de la Ville au CA de Relais Santé : Francis Gabouleaud estime que cette association a joué un grand rôle par rapport à l’épidémie, et demande un bilan de son action “pour voir ce qui pourrait être amélioré. Les besoins ont doublé, triplé, par rapport à la population de nos anciens.”

Georges Mothron : “Vous avez des relations avec sa présidente Mme Cayzac ?” (ancienne communiste, mais membre de la liste AAV).

Francis Gabouleaud : “c’est au maire que je m’adresse”.

25 et 26. Représentation de la Ville au CA de la Maison pour Tous et de Conjugue (centres sociaux sur le Val Nord, côté gare / Coudray et côté Musiciens respectivement). Marie-France Le Nagard présente les délibérations. Le maire rappelle qu’il s’agit des deux centres sociaux associatifs (les autres étant des services municipaux).

Omar Slaouti qualifie leur action de “magnifique” et associe à cette appréciation la MJC. Toujours au sujet du tissu associatif argenteuillais, il rappelle la demande de rendez-vous du Comité Jean Vilar, à laquelle les 7500 signatures de sa pétition donnent quelque légitimité, le maire ayant été élu avec 8200 voix : “il serait temps” (la demande d’audience datant de 2017), “évitez tout passage en force”.

28. Représentation de la Ville au CA du Comité des Fêtes. Marie-France Le Nagard présente encore. Les 4 représentants sont une fois encore, tous de la majorité. Mêmes votes.

29 et 30. Représentation de la Ville au Conseil de Surveillance de l’Hôpital Victor Dupouy, désormais en groupement, rappelle le maire, avec les hôpitaux d’Eaubonne, Nanterre et Taverny ; et au Conseil de Surveillance de l’Hôpital de Taverny. Le maire propose Mme Gonçalves, adjointe à la Santé.

Omar Slaouti rappelle que notre hôpital est celui d’Ile-de-France qui accueille le plus de patients aux Urgences. Il approuve le rappel du maire sur la responsabilité de M. Doucet au sujet de la fibre… et ajoute une responsabilité des députés d’Argenteuil sur la gestion de la Sécurité sociale (si j’ai bien compris). Pendant l’épidémie, “des personnes très âgées, de plus de 70 ans, n’ont pu avoir accès aux respirateurs, à des lits de réanimation, c’est dramatique pour nos anciennes et nos anciens. Nous serons debout avec les syndicats hospitaliers pour soutenir leur lutte.”

Georges Mothron : “vous dépeignez trop Argenteuil comme le pays de Zola ou des Misérables. Je suis obligé de modérer un peu ça, comme président de ce Conseil de Surveillance. Il sera bon de rendre compte à la population de ce qui s’est réellement passé.”

31. Représentation de la Ville à la CLIS de Novergie, usine d’incinération des ordures ménagères. Mêmes votes.

32. Conseillers municipaux à la Commission communale des Impôts directs. Malika Ahres, la nouvelle adjointe aux Finances et au Budget, lit intégralement ce point.

Sur 8 représentants, Fabien Bénédic et Sandra Ryadi représentent l’opposition.

33. Désignation du détenteur, pour la Ville, des licences d’entrepreneur du spectacle, et de l’autorisation d’exploitation des salles de cinéma.

Chantal Juglard présente ce point et Georges Mothron propose les noms d’elle et lui. Le groupe AAV ne participe pas au vote.

34. Représentation de la Ville au CA des Pincées Musicales : Chantal Juglard. Même vote.

35 et 37. “Projet partenariat d’aménagement” sur le secteur Porte Saint-Germain, et avenant à la Convention d’intervention foncière correspondante.

Camille Gicquel, la nouvelle adjointe à l’Urbanisme, lit intégralement les deux points. La Ville demande à élargir le périmètre d’intervention de l’EPFIF et à augmenter le volume de la convention de 30 à 40 M€.

Francis Gabouleaud cite les importants projets d’aménagement prévus depuis 2016 sur Argenteuil. Il estime que ce projet sur la Porte Saint-Germain, porté successivement dit-il par MM. Doucet et Mothron, projet qui transforme le quartier “en cité dortoir”, est “au détriment des autres territoires”. “Le projet entérine une ‘densification de l’habitat, augmentation de 15% de la densité humaine, densification nécessaire’… Il faudrait 40% de logements sociaux, et non 20% comme le projet le prévoit.

Il faut des emplois à Argenteuil, alors que nous en perdons selon l’INSEE. Monsieur Mothron expliquait pendant sa campagne que Dassault maintiendrait des activités sur le site : maintenant, le projet entérine son départ en 2022.

Le projet veut réduire la capacité de la voie sur berge : ce serait plus d’embouteillages dans le reste de la ville. Il faut un enfouissement partiel de cette RD311.

Le prolongement du T2 a été abandonné au profit d’un ‘TCSP’ que vante le PPA : vu la prévision de trafic, il serait immédiatement saturé. Les Argenteuillais ont droit à la prolongation du T2.

Il faut des espaces verts, des équipements collectifs, des transports en commun, et ce ne sera pas le cas ? Nous voterons contre.”

Fabien Bénédic : “ces projets sont déterminants pour le quartier. Lutter contre l’habitat dégradé (…) doit être une priorité absolue. Certains projets n’ont pas abouti, suite à l’opposition des habitants, ou faute d’équilibre économique.

Nous voterons l’élargissement du périmètre, au point 37.

Pour autant, à ce stade, nous sommes inquiets d”apprendre que seule la Métropole du Grand Paris aurait accepté ce PPA. Et nous nous inquiétons du pilotage du projet par l’EPT Boucle Nord, sans projet commun aux communes membres, qui n’ont toujours pas la moindre envie de travailler ensemble.

Les modalités de concertation avec les habitants sont anecdotiques, au-delà de l’installation de la ‘maison du projet’. Or c’est la clé de la réussite !

Nous avons des objections sur le contenu du projet : l’implantation du groupe Simone Veil en plein milieu de ce qui sera, selon le projet, une zone industrielle demain comme aujourd’hui. L’implantation d’un 10ème collège, défendue par les 4 conseillers départementaux argenteuillais, était actée sur l’îlot Pirelli-Abattoirs, lui aussi un site pollué, qui selon le projet, accueillerait des activités économiques.

Enfin, le projet de requalification de la RD311 (ne nous convainc pas — je n’ai pas noté ou entendu en quoi). Pour cette raison, nous voterons contre cette délibération”.

Le maire : “vous aviez bien commencé, vous terminez mal. On saura le dire quand il faudra le dire.”

“Tout sera signé pour la fin août. Et s’il n’y avait pas eu changement de premier ministre, le Préfet de Région aurait dû venir le 28 août ; mais il vient d’être chargé des Jeux Olympiques.

Vous regrettez l’école Simone Veil ? Les parents d’élèves ne la regrettent pas.

Il y a de plus en plus de demandes pour venir occuper ce quartier, qui était en parfaite déshérence, la rue des Abattoirs c’était honteux depuis des années.

M. Gabouleaud, vous avez raté des étapes, je ne vous en veux pas… des prédécesseurs (PCF) ont accepté il y a 50 ans qu’Argenteuil soit coupée de la Seine par une 4 voies qui est une autoroute ! Il s’agit de mieux canaliser ces voitures.

Le financement était prévu, il y a plus de 15 ans, pour 51 M€, jusqu’à ce que quelqu’un (non nommé : encore Philippe Doucet, bien sûr) propose au Département un projet à 160 M€, ça a tout bloqué… sauf pour Bezons, dont le projet tenait.

Les habitants, experts d’usage, ce sont eux qui nous guident ; ça n’existait pas avant.”

Toute l’opposition (pas Agnès Ben Salem) vote contre le point 35 ; ATE contre le 37.

Omar Slaouti intervient sur le point 37 : “nous avons été interpellés par des habitantes et habitants de ce quartier, qui ne se réduit pas à la cité bleue (du Château) qui vit une insalubrité terrible. Avec la manque de services publics, vous y ajoutez un second problème. Il faudrait un centre de soins dans ce quartier - aussi bien qu’à Joliot-Curie. Le collectif du 33 avenue du Château, cité qui dépend d’AB Habitat, voudrait vous rencontrer. Les habitants craignent que le relogement ne les envoie très loin, dans d’autres villes, perdant la sociabilité. Les personnes âgées sont moins abandonnées que dans des quartiers embourgeoisés. Certains vivent dans le quartier depuis 35 ans. Il ne faut pas sous-estimer cela. Il faut reconstruire autant de logements sociaux qu’il en sera détruit.”

Xavier Péricat, adjoint à l’Urbanisme, rappelle une réunion de concertation à laquelle il avait participé sur cette cité. “Il s’agit d’une démolition-reconstruction à l’identique. C’est, pour certains habitants, l’occasion d’obtenir une mutation demandée depuis de très nombreuses années. Certains logements étaient surpeuplés. Le processus de relogement permettra à chaque famille d’avoir un habitat à elle. Le quartier du Val Notre-Dame compte peu de logements sociaux : le “20%” prévu par le PPA viendra en substitution de logements indignes. Ce sera un vrai progrès. On recevra volontiers le collectif !… avec tout le (faible) pouvoir qui est le nôtre à AB-Habitat.”

36. Taux de la taxe foncière sur les terrains non bâtis : la baisse décidée en 2019 sur le bâti sera appliquée aussi au foncier non bâti, indique Malika Ahres, soit 8500 € (?) de pertes de recettes pour la Ville. Apparemment une régularisation, votée à l’unanimité.

Le maire souhaite les meilleurs congés possible à ceux qui en prennent. Je me joins à lui !

Quelle santé demain ?

par Bernard Rols Hier, vendredi 10 juillet, nous avons franchi la barre des 30 000 décès de la Covid en France. A quelques jours du déconfinement, nous enregistrions 25 000 décès (mon commentaire 3 ici) Certes, ce sont encore 5000 vies perdues, mais beaucoup de ces nouveaux décès sont les  […]

Lire la suite

Petit bilan personnel de ces municipales 2020 à Argenteuil

par Frédéric Lefebvre-Naré, conseiller municipal sorti Merci aux électrices et électeurs venus voter. Sur le bureau de vote que je présidais, 287 votants dont 3 blancs et 4 nuls (des professions de foi en guise de bulletins). Zéro déchiré, zéro injure, zéro teub… L’élection prise la plus au sérieux,  […]

Lire la suite

Conseil municipal du 9 juin : un dernier budget

par Frédéric Lefebvre-Naré Suite (après de nombreux points sur l’épidémie) de ce dernier des derniers conseils du mandat 2014-2020. 10. Budget supplémentaire pour l’année 2020 : Xavier Péricat vante la coopération avec la Région et le Département, mais constate les incertitudes pour la suite. La  […]

Lire la suite

Conseil Municipal du mardi 9 juin, live Covid19

Les services municipaux ont fait un bel effort pour câbler la salle Jean Vilar pour ce Conseil. Le maire fait approuver le PV du Conseil précédent. Je demande qu’il y soit mentionné que le “Plan de déplacement administration” y a été voté sans être remis aux Conseillers, ni avant, ni pendant, ni  […]

Lire la suite

Petit déménagement

par Frédéric Lefebvre-Naré Bienvenue sur ce “nouveau” blog d’Engagés pour Argenteuil. Oui c’est le même que l’ancien ! Après déménagement de chez Gandi, qui ferme malheureusement en juin son service de blogs, jusque chez OVH. Merci d’avance de signaler en commentaires les bugs que vous découvririez,  […]

Lire la suite

Face au Covid

par Frédéric Lefebvre-Naré Ce blog est resté silencieux depuis le vote du 15 mars. Nous avons beaucoup échangé, entre nous, par téléphone, mails, sur les réseaux sociaux… Jour après jour, dans ces derniers jours de campagne électorale, je croisais en ville les camions de pompiers en route vers  […]

Lire la suite

Héloïse, femme libérée et fondatrice d’ordre religieux, inspirante aujourd’hui

par Frédéric Lefebvre-Naré : tribune pour le magazine municipal de mars 2020. Ce 5 mars, l’Université Inter-Âges et Passerelle Citoyenne organisaient une conférence sur la femme la plus célèbre de notre histoire : Héloïse. Le maire rappelait : « Au-delà de la vie d'une femme du XIIème siècle,  […]

Lire la suite

Haut de page