Engagés pour Argenteuil

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 10 février 2017

Réunions publiques de début 2017 : Orgemont Le Moulin… et Jean Vilar

par Bernard Rols

Les réunions de quartier organisées par la Municipalité d'Argenteuil sont passées ce 26 janvier par l'École Pierre Brossolette.

Au programme,

  • Un bilan de 2 ans d’actions de notre comité de quartier
  • Des présentations des projets économiques, culturels et de loisirs (conseil économique, pôle Héloïse, Porte St-Germain)
  • La présentation du nouveau site Internet de la ville
  • L'application Tell my City, 8 mois après.

Arrivé tardivement vers 21 heures 10, je n'ai pu assister à ces présentations mais seulement aux questions / réponses. En voici un compte-rendu.

Un habitant a constaté que par rapport à d’autres villes, l’éclairage public s’allumait prématurément le soir et s’éteignait tardivement le matin. Il proposait d’équiper cet éclairage public de détecteurs de luminosité.

Georges Mothron répond que le réseau électrique est ancien, et les transformateurs hors d’âge. Des réflexions sont en cours. Il est prévu de remplacer par des LED, 10 000 points lumineux sur 2 ans : économie prévue, 30 à 40 %.

Une habitante rencontre des problèmes avec l'application de Tell My City sur son smartphone. Il lui est conseillé dans la salle, de télécharger à nouveau cette application.

Une remarque sur le tracé de la piste cyclable rue Paul Vaillant Couturier, qui devient invisible.

Plusieurs habitants se plaignent de problèmes de sécurité au pourtour du marché de la Colonie.

Georges Mothron propose d’envoyer la police municipale. Pour mémoire, nous avons soulevé à plusieurs reprises ce sujet auprès d'élus. Nous sommes conscients qu’il ne suffit pas de déplacer le problème dans d’autres rues du quartier. La municipalité estime le problème « compliqué ».

Sur les évolutions des quartiers, des réflexions sont en cours avec Paris.

Une question sur la Tangentielle.

Georges Mothron : les financements sont là pour la première partie en cours de réalisation. Les enquêtes publiques sont lancées, les procédures d’expropriation en cours.

Nous apprenons qu'une prolongation du T2 du Pont de Bezons à la Gare d’Argenteuil serait impossible car de nouveaux quais n’auraient pas été prévus à la Défense.

Je suis d’autant surpris car ce projet était porté par l’agglomération Argenteuil / Bezons et que lors d’une réunion publique, organisée à l'époque par Philippe Doucet, Georges Mothron s’était engagé, au nom du département du Val d’Oise à financer l'étude préparatoire !

Un habitant demande ce qu’il adviendra du mur qui tombe en ruine avenue Stalingrad, en entrée de ville à côté de l’aménagement de la butte d’Orgemont (terrain "Sifru" face à Grand Frais), ainsi que de la partie de carrière "Soverini" à combler. La fin des travaux sur cette dernière est prévue pour 2019.

Sur le terrain "Sifru", Georges Mothron indique que le permis de construire sollicité par Lidl a été refusé.

Un habitant déclare que l’aménagement de la Butte d’Orgemont est une pantalonnade, que le début du comblement remonte à 16 ans, que côté Stalingrad, c’est une vraie « gadoue » lors de pluies.

Georges Mothron s’inscrit en faux et passe la parole à une Chef de Service de la Mairie, qui s’occupe depuis des années de cet aménagement.

Une habitante a constaté qu’à la bibliothèque municipale, l’offre de livres était restreinte avec une baisse de qualité.

Xavier Péricat reconnaît que la rigueur budgétaire imposée aux Argenteuillais depuis leur arrivée en responsabilité, a aussi impacté la bibliothèque. Il rappelle les 2 années de finances locales difficiles, la baisse des dotations de l’Etat…

Sur une nouvelle piscine : hors projet : c’est clair, c’est dit !

Une habitante demande pourquoi les commerçants du marché Bio du vendredi soir ne s’installent pas dans le marché ?

EpA peut répondre : les étals appartiennent en propre aux commerçants du samedi. Mais il reste de la place libre dans la halle !

Des rumeurs sur la fermeture de la Poste de l'Avenue Stalingrad et la nécessité d’aller chercher ses colis ou recommandés à la Poste des Coteaux, rue Védrine.

Georges Mothron rappelle que la Poste du Val Nord est fermée, et fait face à un véto de la direction de La Poste pour la rouvrir. Direction qui invoque, concernant le bureau de l'avenue Stalingrad, des problèmes de rentabilité.

Pour suivre l'actualité de la défense de ce bureau de Poste, c'est sur le blog Tam Tam Colonie !

Une dernière question : des médecins refusent d’effectuer des visites à domicile, car malgré leur caducée, ils font l’objet de procès verbaux pour stationnement.

Georges Mothron déclare qu’il tolère une certaine souplesse pour le stationnement des voitures de médecins mais qu’il y a des limites que certains dépassent allègrement (et nous repartons dans les incivilités).

Je suis intervenu personnellement sur le projet Fiminco – Ilot Héloïse :

''Monsieur le Maire,

Vous allez réaliser un pôle culturel, de commerces et des logements sur l’ilot Héloïse : surface totale développée : 40 000 m2.

Un pôle similaire existe à Béziers depuis 2010 : 9 salles de cinéma, des commerces et des logements pour une superficie identique de 40 000 m2. Béziers et son agglomération comptent 120 000 habitants soit l’équivalence en clients potentiels d’Argenteuil, une partie de Colombes, Gennevilliers…

Le polygone de Béziers est conçu pour accueillir 4 millions de visiteurs/an.

Comment le Pont d’Argenteuil, l’avenue (Gabriel Péri) et le boulevard Héloïse pourront-ils absorber ces 4 millions de clients ? Sachant qu’il y a 1500 places de parking à Béziers contre 900 prévues à Argenteuil ?

Quel sera l’avenir de Côté Seine et du Figuier Blanc que nous payons encore ?

Combien d’emplois vont être crées ? Combien vont disparaître dans les commerces du Centre ville ?

Les achats sur Internet sont en constante augmentation. Aux Etats-Unis, 400 centres commerciaux de même envergure sont laissés à l’abandon car non rentables. Si votre projet n’atteint pas les objectifs prévus de rentabilité, la commune devra t-elle compenser le manque à gagner ?

Merci de votre écoute.''

Georges Mothron me présente comme le représentant d’un petit groupe qui s’oppose à tout. Sic ! Les lecteurs de notre blog jugeront.

Ensuite, il rappelle que des études de marché ont démontré la fuite des Argenteuillais vers les communes avoisinantes pour leurs achats.

L’objectif de ce pôle est de ramener les argenteuillais à consommer dans leur ville.

Côté Seine viendra en complément de l’offre commerciale autour de ce nouveau pôle commercial.

Regrettant de n’avoir pas été présent dès le début de sa réunion où il a présenté ce projet, je lui fais néanmoins remarquer qu’il ne répond pas précisément à mes interrogations… légitimes.

Il considère qu’il a répondu.

Un habitant très connu du quartier, ex membre du comité de quartier, s’étant déjà opposé au projet Mazagran, a sollicité un rendez vous auprès du maire, et l’obtient.

Fin de la réunion et de ce compte-rendu, merci pour votre lecture ! :-)

jeudi 2 février 2017

EpA invite à discuter de nos projets pour la France, dès ce samedi 4 février

par Frédéric Lefebvre-Naré
président d'EpA, et coordinateur des ateliers du projet dans la campagne de Jean Lassalle

Rétablir ou non le Service National, désormais civil ? Imposer ou non aux banques de déclarer les soupçons de fraude fiscale ? Fusionner ou non les "mutuelles santé" au sein de la Sécurité Sociale ? Maintenir ou abolir le système des brevets ? Moderniser ou au contraire fermer la force de frappe nucléaire ? Fermer ou au contraire développer le réseau des centres culturels français ?

Et des centaines d'autres choix essentiels pour notre pays, à discuter pendant ces 5 mois de campagne présidentielle et législative.

À partir de ce samedi 4 février à 14h00, Engagés pour Argenteuil invite tous ceux / toutes celles qui le voudront à échanger de vive voix sur nos projets et nos espoirs pour la France !

-> Nous contacter par tous moyens ;-) dont contact@engagespourargenteuil.fr (Pierre Bruneau, secrétaire d'EpA), la page Facebook de Frédéric Lefebvre-Naré, etc.

dimanche 8 janvier 2017

Roger Ouvrard, une marche vers les sommets

par Frédéric Lefebvre-Naré

Monsieur Roger Ouvrard, ancien Maire d'Argenteuil, nous a quittés.

C'est une grande perte pour notre ville dont il avait été un animateur "incorruptible". Au soir de sa vie, il revendiquait le terme. Quelle fierté !

Ouvrard_Noces_Or.jpg

Lors de ses noces d'or avec Colette, il avait prononcé un discours "non pas testament mais message d'espoir" ; il avait bien voulu nous en envoyer une version relue et révisée ! dont je ne peux que vous inviter à retrouver les passages postés ici, avec nos voeux, il y a un an.

L’utopie n’est-elle pas l’étoile qui nous indique le chemin ?

Que Colette, leurs enfants, leurs amis, trouvent ici nos condoléances et un peu de notre émotion.

dimanche 1 janvier 2017

Adieu 2016, bonjour 2017

par Bernard Rols, avec Frédéric Lefebvre-Naré

L’année 2016 est finie. Pour nous démocrates, elle restera dans nos mémoires comme une année de malheurs et de désillusions.

C’est l’année de nouveaux attentats terroristes avec les 84 victimes de Nice.

C’est le drame d’Alep, ce sont les 5000 personnes mortes noyées en Méditerranée en fuyant la guerre, devant l’impuissance de la communauté internationale à amener la paix.

C’est une défaite de l’Union Européenne avec le Brexit.

C’est aussi la défaite des démocrates face à Donald Trump.

En France, 2016 c’est avant tout un chômage record (même si, dans les dernières semaines, il a baissé), c'est la pauvreté qui s’accentue pour les familles les plus modestes.

C’est la forte croissance du populisme, de la xénophobie : le port d'un "burkini" par quelques femmes a suffi a diviser le pays, l’été dernier.

C’est la disparition d’un social-démocrate en la personne de Michel Rocard.

A Argenteuil, souvenons nous :
- de la dette d’Argenteuil, avec les 5,6 millions de pénalités pour la renégociation de 3,6 millions d’emprunts toxiques, et de nouvelles pénalités bien supérieures en fin d'année ;
- de la déprogrammation de spectacles au Figuier Blanc, jugés non rentables par la municipalité ;
- de la censure inqualifiable de 2 films d’art et d’essai ;
- de la Chambre Régionale des Comptes épinglant la ruineuse négociation avec Spie Autocité sur les parkings ;
- de la braderie de foncier municipal au profit de promoteurs privés ;
- et de la vente à un autre promoteur d’un patrimoine commun des Argenteuillais, l'île Héloïse avec la salle Jean Vilar.

Souvenons-nous aussi de l’afflux de visiteurs à Argenteuil au printemps : les pèlerins de la "Sainte Tunique".

La nouvelle année, 2017, sera celle de tous les espoirs. Celle du redressement de la France. Ou à l’inverse, l’année du cauchemar. Selon le choix que feront les Français dans quelques mois.

Pour Argenteuil, notre lutte continuera, aux côté du Comité Jean Vilar, pour que cet espace demeure ou redevienne un bien commun à tous.

Nous souhaitons aussi la bienvenue à vous qui nous rejoindrez dans ces engagements !

À toutes et tous, concitoyennes et concitoyens, alliés ou adversaires, tous ceux qui ont au coeur le destin de notre ville, de notre société, de notre pays, bonne et heureuse année 2017 !

- page 1 de 54