par Frédéric Lefebvre-Naré — Suite de mes notes de ce Conseil Communautaire.

3. Christian Ourmières (vice-président) présente l’avis de la Chambre Régionale des Comptes sur le Budget primitif 2015, dont les ajustements intégraient les recommandations de la Chambre faites en mars. La Chambre constate que le budget est conforme à ses recommandations « et déclare la procédure close ».

Pour Xavier Péricat (UMP, Adjoint aux Finances à Argenteuil), ce deuxième avis ne dit pas grand’chose. « Le Préfet et la CRC avaient déclaré votre premier budget insincère ; épisode lamentable. Vous l’avez corrigé, la Chambre en prend acte. J’en déduis que nous avions raison dans notre action, avec Georges Mothron et le Conseil Municipal d’Argenteuil. »

Philippe Doucet : « la situation que nous avons récupérée concernant Azur est toujours en cours de traitement. Nous aurions pu récupérer 1,5 à 3 millions de plus dans la négociation (si vous ne nous aviez pas gênés). La partie est compliquée sur vos emprunts toxiques chez Azur. Ce lamentable épisode, c’est le vôtre. »

Conseil_ABAgglo.jpg

4. Chantal Colin présente une opération de 10 logements locatifs aidés d’AB-Habitat rue Defresne-Bast dans le centre ville, « suite à une problématique de logements indignes, avec une charge foncière extrêmement lourde pour le bailleur. Il vous est proposé de le soutenir à hauteur de 102000 €. » Unanimité.

5. Christine Robion propose la subvention 2015 au Théâtre Paul Éluard de Bezons, « scène conventionnée pour la danse » : 832646 €. Unanimité.

6. Redevance d’investissement ERDF dite « R2 » perçue par la Ville de Bezons (non, je ne savais pas ce que c'est que la redevance R2, mais internet et la Cour des Comptes sont nos amis (PDF)). Celle-ci reverse la redevance de 458997 € à l’Agglomération. Unanimité.

7. Programme 2015 de sélection professionnelle comme titulaires, destiné aux agents contractuels de l’Agglomération. La délibération en confie la responsabilité au CIG Grande Couronne. Cela concerne 8 postes : 5 d’attaché territorial, 1 d’animateur, 1 d’adjoint 1ère classe, 1 d’adjoint principal d’enseignement artistique. Unanimité.

8. Création de 3 emplois permanents d’accueil et de médiation des parcs — qui ouvrent aussi les grilles, est-il précisé. Il y a sur ce travail déjà 17 emplois dont 3 non permanents recrutés au titre de « l’accroissement temporaire d’activité », mais les parcs sont pérennisés, ce qui demande des emplois permanents au grade d'adjoints techniques de 2ème classe. (Je n'ai pas noté qui faisait cet exposé).

Georges Mothron : « On a un peu de mal à vous suivre. À Argenteuil, vous aviez embauché 377 personnes net en 2013 ; nos agents en souffrent puisque la CRC nous a obligés à supprimer plusieurs centaines de postes. Nous avons donc du mal à voter la création de ces 3 postes, quelles que soient les raisons. Alors que l’Agglomération sera dissoute le 31 décembre, ce n’est pas moral de voter cela. »

Philippe Doucet : « j’aurais été surpris que vous votiez oui. On reprend donc la polémique sur les postes, le service public, etc.… l’Agglomération, le transfert de postes… Vous mentez sur les chiffres, sur les réalités comptables… Ce serait mieux d’assumer votre politique de droite avant les campagnes électorales qu’après. Nos parcs sont plutôt sur-utilisés que sous-utilisés, c’est plus que tendu ; on souhaite que les choses se passent bien. »

Environ 14 votes contre, je présume donc que l’UMP Bezons a voté pour, mais je n’ai pas eu le temps de vérifier.

Philippe Doucet aurait pu faire observer à Georges Mothron que des postes permanents d'adjoints techniques de 2ème classe, la Ville d'Argenteuil en a créé des dizaines depuis que Georges Mothron est aux manettes…

9. Action sociale pour le personnel. Christian Ourmières : la Ville d'Argenteuil, qui gérait l’action sociale pour le personnel de l’Agglomération, a décidé unilatéralement de ne plus le faire ; le Conseil est invité à dire que, sans changement dans les crédits, ceux-ci seraient gérés directement par l’Agglomération.

Georges Mothron répond que « sur des conventions signées en 2013, l’Agglomération doit toujours 2 M€ à la ville, même si 900000 € ont été réglés récemment. »

Philippe Doucet rétorque qu’« il y a eu une réunion de travail sur ce sujet autour du Préfet, réunion à laquelle le Directeur Général des Services de la Ville ne s’est pas rendu alors qu’il avait donné son accord. On attend toujours depuis décembre, des documents écrits de la Ville. J’ai saisi le Préfet. Nous, on a fourni les justificatifs de ce que la Ville doit à l’Agglomération. Et sur les 2 M€, il y en a 600000 € qui dateraient d’avant 2008, époque à laquelle vous étiez à la fois à la Ville et à l’Agglomération. »

Georges Mothron demande la date de cette réunion de travail, car la politique de la chaise vide serait plutôt le fait de l'Agglo que de la Ville…

Philippe Doucet répond que cela sera indiqué ; « le collaborateur de la Ville présent a excusé le DGS comme en réunion à la Préfecture à Cergy, alors qu’un autre participant venait de la même réunion qui était donc terminée ».

Je n'ai pas noté le vote, au final.

10. Désignation des représentants à l’Ecole de la Deuxième Chance : l’opposition ne prend pas part au vote.

11. Information du Conseil sur les marchés publics passés par l’Agglomération.

La séance est levée, mais quelques discussions continuent, signe que se parler entre élus de bords différents, aussi chaotique que ce soit, reste du domaine du possible. Voyons le positif !