par Pierre Bruneau

L'histoire de la drôle de rénovation d'une rue… dont j'ai parlé en mars et en juin derniers.

De temps en temps, il est nécessaire de rappeler les faits :

  • Au départ : la rue Maurice Rechsteiner et les trottoirs doivent être refaits.
  • Une réunion de concertation a lieu et le projet est présenté, notamment sur le stationnement.
  • La majorité des présents est contre ce projet de stationnement.
  • Une autre réunion de concertation aurait eu lieu ; mais je n'en ai pas de preuve.
  • Finalement, le projet prévu sera mis en oeuvre....contre l'avis des premiers nommés.

Quelques détails :

  • Les places de stationnement sont matérialisées,
  • De nombreux blocs de ciment avec leurs potelets sont installés,
  • Notamment, l'installation d'une bande de ciment et de plots sur une place de parking déjà matérialisé à la demande d'un riverain qui n'est là que quelques jours par an. Un comble
  • Puis, effacement des lignes qui dépassaient, mais qui sont toujours visibles,
  • Enfin, petits travaux de remise à niveau… qui font disparaitre les lignes sur un autre emplacement.

Conséquences A :

  1. Les voitures épaves ne sont plus mises en évidence,
  2. Le nettoyage ne peut plus se faire sur les zones de stationnement,
  3. Un emplacement double ne peut pas accueillir un véhicule utilitaire et une voiture, d'où le dépassement par rapport aux pointillés.

Conséquences B : comme des voitures de polices municipales maraudent plus souvent qu'il ne faut dans ce quartier paisible (tout proche du centre et de leur commissariat),… les policiers municipaux verbalisent à outrance pour un léger dépassement du marquage, et/ou sans prendre en compte les lignes effacées, qui restent visibles si nous mettons le nez dessus !!!!

Conclusions et interrogations :

  • Contre l'avis premier de la majorité des personnes concernées et présentes, le projet a été mis en oeuvre. C'est normal, c'est le projet de la municipalité et c'est forcément le bon !!!!
  • Les prunes tombent, c'est normal… C'est la saison !!!!
  • La mise en place d'emplacements matérialisés dans les rues pavillonnaires deviendrait-elle plus rentable que les parcmètres?

Enfin, après la multiplication des ronds points, des dos d'ânes (dont la plupart sont illégaux dans leurs dimensions), des rues dont une partie est dans un sens et l'autre partie dans l'autre sens, des stops à profusion et des stationnements alternés, il ne reste plus qu'une chose à faire : mettre ces rues en sens interdits dans les 2 sens !!!!!!

Ainsi la circulation deviendra plus fluide...... et la pollution diminuera......!

Ici une autre jolie enfilade de 'fausses places', rue de la République.

fausse_place_Republique.jpg