par Frédéric Lefebvre-Naré

3. Cession du bien sis 4 avenue du Parc

Georges Mothron rappelle que la "mosquée Dassault" est "la plus ancienne communauté musulmane à Argenteuil. La mosquée actuelle est en construction. Où prier entre temps ? Mon prédécesseur a mis à disposition un local qui venait d'être préempté à 795000 €. Il a proposé en même temps de faire des travaux, ils nous ont été cachés, il y en a eu pour 400000 €, alors que la loi de 1905 ne permet pas aux collectivités d'entrer dans les frais d'un culte, quel qu'il soit." Une "location de 5000 € par mois" était prévue, à partir d'avril 2013 ; arrivés en avril 2014, nous n'avons trouvé ni paiement ni appel de loyer. L'association m'a dit "ne pas avoir demandé un local comme ça : nous voulions un abri provisoire, une tente ou autre, pendant que nous démolissions et reconstruisions la mosquée. C'est le Maire qui nous a proposé ça et a dit que la Ville ne demanderait aucun loyer."

Le Maire répète ici une polémique qu'il a lancée au Conseil du 19 mai (et dans la presse). "La communauté a proposé, pour clore ce dossier, de racheter le local concerné. De notre côté, nous avons besoin de trésorerie : on a regardé de près. Il y a obligation de demander l'estimation des Domaines : 800000 €. Il était hors de question pour moi de tirer un trait sur les travaux réalisés, et d'en rester aux 795000 € de la préemption. Nous avons transigé en demandant que soit respecté le PLU, qui prévoit là une zone d'activité économique : nous avons dealé (sic) avec l'Association pour que, une fois la Mosquée livrée, ces locaux accueillent des jeunes du secteur, pas seulement issus du monde musulman (sic), pas seulement d'origine marocaine puisqu'il est dit que cette communauté est surtout d'origine marocaine, nous avons dealé là-dessus. Ce n'était pas une discussion de marchand de tapis (sic), c'était très sérieux." (Mouvements dans l'opposition !) "Un peu de respect, chers collègues !" #CEstLHôpital…

Nous vous proposons une transaction pour 800000 € immédiatement, 100000 € en 2016 et 100000 € en 2017.

Une personne du public, dont le propos est repris par Georges Mothron : "Détournement d'argent public ! … Charlots pareils !" L'auditeur quitte la salle.

J'avais prévu de m'abstenir car aucune indication sur la valeur du terrain ou l'estimation des Domaines, ne nous avait été communiquée. Et le montant me semblait un peu faible au regard d'autres transactions sur la Ville. Mais les éléments chiffrés sen

Philippe Doucet "espère que les propos de Georges Mothron seront repris intégralement dans le compte-rendu ! La loi de 1905, qui s'est assis dessus ? Vous ! Pendant des années, par des préemptions, vous avez bloqué l'extension de la mosquée dite Dassault. La loi prévoit le libre exercice des cultes ! Quand nous sommes arrivés, nous avons été sollicités pour des questions d'ordre public : gérer les fidèles qui priaient dans la rue ! Nous ne considérons pas que c'était l'intérêt d'Argenteuil, ni que c'était la loi."

"Quand l'usine a fermé, nous avons appris qu'un bazar projetait de le racheter : face aux usines Dassault, dans une rue déjà chargée, ça ne nous semblait pas bienvenu. Nous avons affecté les locaux à la Direction de l'enfance, et une partie des travaux datent de là ; il y a même eu les camionnettes des hommes en gris et rouge sur ce terrain."

"Et vous, vous imaginiez des tentes pendant 3 ans de chantier ? Nous avons passé la Convention en Conseil Municipal. Elle date, non pas d'avril, mais de novembre 2013. Peut-être qu'avec la campagne municipal, on a été un peu absents… mais vous aussi, d'avril à novembre 2014, vous n'avez pas envoyé de factures ! Vous avez attendu que la pile monte pour monter cette petite opération politique."

"Vous parlez de détournement d'argent public ? Je vous attends là-dessus !"

"Nous avons été au clair, nous n'avons pas fait des arrêtés contradictoires comme vous dans votre mandat précédent…"

"La salle de prière sur Joliot-Curie, vous la proposez à titre gracieux ! Peut-être la mettrez-vous bientôt en vente ? Je me permets de vous alerter sur la capacité du local : 19 personnes. Votre responsabilité est engagée — et je crois bien que plus de 19 personnes y viennent."

Georges Mothron met la motion aux voix : Marie-José Cayzac s'abstient, les autres conseillers votent pour.