Le Maire annonce la démission de Daniel Maupou et Semia Anzagh, et installe deux nouveaux conseillers… qui gagnent leur place sous les applaudissements généraux (bon, Héloïse Lacaille me dit "pas de photo", elle n'est pas encore habituée à la célébrité !).

Le Maire indique également que je lui ai communiqué ma décision de siéger désormais en non-inscrit. Je reste tout de même à mon siège dans les rangs de "Tous Fiers d'Être Argenteuillais" ;-)

Le Maire félicite le personnel de la Ville pour la rentrée, indique que nous en saurons plus le 18 octobre sur les projets liés au Grand Paris sur la gare centrale, et annonce aussi qu'il va répondre à la "question orale" que je lui ai posée… Il semble oublier (?) que je dois d'abord la poser ! Ah non, c'est lui qui la lit, étrange !

La voici :

Monsieur le Maire,

Avec le comité Jean Vilar, qui défend notre île Héloïse, son caractère public et sa convivialité, nous sommes allés à la rencontre de milliers d’Argenteuillais : pour la grande majorité, ils ont découvert par nous la vente de l’espace Jean Vilar à un promoteur, la destruction de la salle annoncée pour février, et le projet de pôle de logements, de commerce, de cinéma et de spectacles.

Nous avons pu constater l'attachement général des Argenteuillais à tout ce que nous vivons ensemble sur cet espace de passage et de partage.

Ils trouvent inimaginable que les arbres plus que centenaires soient voués à l’abattage, et que soit planifiée une construction d’une immensité inédite dans le centre ville, la hauteur de 14 étages sur 2200 m2 au sol.

Quand ce Conseil s’était prononcé sur la vente, puis avait auditionné le promoteur,

* vous vous étiez engagé, Monsieur le Maire, à ce que « un maximum d’arbres présents sur le site soient préservés »,

* vous vous étiez engagé à réaliser les commerces « en continuité du circuit marchand du centre ville », et non en concurrence avec Côté Seine et les commerces existants ;

* vous vous étiez engagé pour que les places de stationnement soient, « naturellement, ouvertes au public », nous comprenons bien sûr : le public des spectacles et manifestations associatives ;

* vous vous étiez engagé à organiser une réunion publique consacrée à ce projet (en mars 2017, aviez-vous dit).

Afin d’éclairer les Argenteuillais sur l’alternative entre votre projet, et celui de rénovation de Jean Vilar dans un cadre public, que nous défendons, pouvez-vous indiquer à ce Conseil quelles dispositions vous avez prises pour que ces quatre engagements soient tenus ?

Alors — répond le Maire :

"l'aménagement du projet va mettre en relation le coeur de ville, le Parc des Berges et les berges de Seine… un grand parvis piéton, une promenade piétonne et sécurisée, les équipements ouverts à tous, vont multiplier les occasions de se rencontrer.

Le projet avait pour objectifs la préservation d'un maximum d'arbres… dans la mesure du possible… Nous avons développé une stratégie ambitieuse de biodiversité et d'écoulement des eaux pluviales. Le projet prévoit la plantation de 5 fois le nombre d'arbres imposé par le PLU. Le projet prévoit des arbres en mélange de hauteurs, jusqu'à 10 mètres…

60% des terrasses non accessibles et 47% des terrasses accessibles seront végétalisées avec plus de 40 cm de hauteur de terre.

Concernant la concurrence avec le commerce de centre ville, le projet créera le parcours manquant entre le marché et Gabriel Péri, avec une traversée sécurisée des piétons. Des équipements majeurs, la MJC, le Conservatoire, s'intégreront dans ce circuit.

L'évasion commerciale est colossale, 250 M€… La programmation propose une mixité de commerces : mode sur 1/3 de la surface, alimentaire sur un format adapté au centre cille avec une enseigne généraliste, offre plus en adéquation en termes de prix au pouvoir d'achat des Argenteuillais, que Géant et Monoprix, aux prix élevés.

Le projet compte 594 places de stationnement voiture ouvertes au public ; les logements possèdent un parking distinct, en superstructure. Le parking sera public, avec gratuité sur une durée limitée afin de limiter le phénomène des voitures ventouses. Pur les spectacles importants, le parking Côté Seine aujourd'hui sous-utilisé sera mobilisé.

Je propose de réunir de nouveau le groupe de travail associant l'opposition, nous aborderons à cette occasion le sujet de la réunion publique qui a dû être reportée suite aux CDAC successives."

Voir là la suite de ce Conseil.