par Frédéric Lefebvre-Naré

Le Maire d'Argenteuil, par l'intermédiaire de son cabinet, a enjoint au Figuier Blanc de déprogrammer deux documentairesfilms[1]. Ceux-ci avaient été programmés à l'initiative de deux associations.

Ces deux films sont diffusés partout en France (Le sociologue et l'ourson sorti le même mois d'avril 2016, 3000 nuits en 2012[2]). Dans le plus grand calme.

Pourtant, après plusieurs jours de silence, Georges Mothron explique sa décision par un souci d'ordre public ! Nous prend-il pour des c… ?

L'ordre public, la paix civile, ne se construit-elle pas par le débat, le dialogue, l'ouverture aux différences ?

La presse nationale fait bien plus d'écho à cette censure au Figuier Blanc qu'aux 200000 pèlerins venus ce printemps quelques mètres plus loin à la Basilique voir la Sainte Tunique. La recherche "Mothron censure Argenteuil" pointe sur 3540 pages selon Google ce matin…

Ces différents événements culturels, tous dignes et pacifiques, devraient être également ouverts à tous, et également soutenus par notre Municipalité, à laquelle appartiennent tant la Basilique que le Figuier Blanc.

Les libertés d'expression, de création, de rassemblement, ont besoin d'être défendues à Argenteuil. Nous espérons être nombreux à le manifester ce samedi, à 15 heures devant l'Hôtel de Ville.

Version 2

Merci aux commentateurs qui avaient commencé à en discuter en marge du billet précédent.

Notes

[1] Correction du 7 mai 2016. "3000 nuits" est une oeuvre de fiction.

[2] Contrairement à ce qu'indique la page de l'IMA en lien