La nouvelle Municipalité d'Argenteuil a organisé une série de réunions de quartier, auxquelles les adhérents d'Engagés pour Argenteuil ont participé. Voici, en plus du "livetweet" de Frédéric Lefebvre-Naré, quelques points de vue sur les différents sujets traités lors de ces réunions.


Sur les rythmes scolaires.

Pierre Bruneau : La décision de l'Académie est tombée. Je pense que pour le bien des enfants, elle devrait être modulée de la manière suivante. Lundi, mardi, jeudi et vendredi, école de 9h à 12h et de 14h à 16h15, le samedi de 9h à 12h. Pour le temps restant, il faut laisser les équipes pédagogiques de chaque école préparer des projets (c'est une forme d'autonomie). En attendant ces projets et leurs validations les enfants seront récupérés par les parents ou envoyés en garderie / centres de loisirs.

Pierre Belot : Puisque c'est décidé au niveau national, on ne peut pas s'y soustraire. J'aurais aimé que l'équipe actuelle prenne ses responsabilités et décide d'elle-même sans s'abriter derrière le préfet. Quant à l'organisation, je fais confiance aux équipes pédagogiques pour s'adapter. Elles savent très bien le faire, en conformité ou non avec les directives académiques, pour le bien des enfants. L'enseignement ne doit pas suivre la vitesse de rotation des ministres.

Frédéric Lefebvre-Naré : J'étais tout à fait favorable au transfert "du samedi matin au mercredi matin" décidé par Xavier Darcos, parce que les classes étaient vides le samedi matin, beaucoup d'enfants perdaient 3 heures d'école. Mais Nicolas Sarkozy avait aussitôt annulé cette décision, et décidé de supprimer tout simplement le samedi matin : moins d'école pour tous ! Il faut ramer pour revenir à une organisation équilibrée. Le nouveau gouvernement a pris ses responsabilités. La nouvelle municipalité d'Argenteuil a préféré perdre du temps, en faisant voter par le Conseil un "report" illégal "de l'application de la réforme" ; et plonger ainsi les parents dans l'incertitude à deux semaines des vacances. C'est aberrant et désolant.

Sur la sortie d'Argenteuil de l'agglomération

Frédéric Lefebvre-Naré : Il me semble que les Argenteuillais sont encore peu au courant. Par exemple, à la réunion des Coteaux, des artisans et commerçants semblaient croire que la CFE (ex-taxe professionnelle) est fixée par la Ville, alors que c'est l'agglo, qui a même été créée pour cela. La perspective d'intégrer le Grand Paris a suscité quelques applaudissements, mais celui-ci n'existera qu'en 2016 : Argenteuil doit-elle perdre 18 mois à attendre ?

Pierre Bruneau : à la réunion du centre ville, le sujet de la saleté en ville a été abordé ; réponse de la municipalité : c'est le problème de l'agglo !!!

Pierre Belot : Il faut faire un effort pour en informer nos concitoyens. Savent-ils se qui se passe plus ou moins dans leur dos ? En mesurent-ils les conséquences ? Est-ce qu'ils connaissent la raison profonde de ces projets ? À savoir la rivalité entre Georges Mothron et Philippe Doucet qui ne semblent pas parvenir à s'entendre pour le bien commun.

Sur les finances de la Ville

Bernard Rols : Une majorité des participants était venue sans parti pris : ils savent la ville très endettée et veulent savoir le niveau de leurs futurs impôts. Le tract de l'opposition sur "l'arnaque" de la nouvelle Municipalité est certes nécessaire ; mais comment faire connaître aux Argenteuillais la vérité sur l'endettement de la ville et le compte administratif 2013, si chaque camp donne ses infos contradictoires dans son coin ? La discussion pendant la réunion était tendue. Ceci dit, comment conserver son calme (moi le premier) quand on entend pendant 2 heures des chiffres arrangés… Je suis moi-même intervenu (sans avoir le micro) sur les indemnités des élus version Mothron.

Pierre Bruneau : La nouvelle équipe a redit ce qu'elle avait déjà présenté en Conseils Municipaux ; en particulier, que les indemnités d'élus ont baissé de 20% en incluant les charges…

Frédéric Lefebvre-Naré : … Chiffre parfaitement faux, comme le montrent les comptes 2013 et le budget 2014. En fait la nouvelle équipe a attribué des indemnités quasiment au maximum légal. Peut-être comptent-ils sur les journalistes et les Argenteuillais pour ne pas vérifier. Ça ne donne pas confiance dans leurs autres chiffres !

Pierre Bruneau : L'équipe Mothron persiste et signe sur ce qu'elle a fait de 2001 à 2008. Xavier Péricat continue à affirmer que les "emprunts structurés" ce n'était pas grave, qu'il n'aurait pas fallu les renégocier, et que ses emprunts structurés coûtaient moins cher que les emprunts renégociés…

Frédéric Lefebvre-Naré : Il faut être à Argenteuil pour entendre ça. Parmi l'endettement supplémentaire de 2008 à 2014, combien de millions viennent en fait des emprunts toxiques dont M. Péricat vantait les taux "jamais égalés", et qu'il a fallu renégocier en catastrophe ?

Pierre Bruneau : Grâce à quoi les frais financiers 2001 et 2013 sont équivalents en euros constants, en dépit d'une dette qui passe de 200 à 272 millions d'euros. La nouvelle municipalité prétend ne pas souhaiter la mise sous tutelle de la Ville, et l'augmentation d'impôts qui irait avec ; mais ils ont fait les comptes 2013 (compte administratif) de façon à ce que ce soit le cas !

Frédéric Lefebvre-Naré : La seule solution est de faire des économies sur le fonctionnement des services. Nous l'avions dit et écrit pendant la campagne.

Pierre Bruneau : La Municipalité demande aux services de baisser leurs dépenses de 10 à 15%. Philippe Métézeau est intervenu pour évoquer certains dysfonctionnements (garde d'enfants à domicile au chômage, matériel médical sous-utilisé....) et des pistes d'économie, mais ça ne semble porter que sur de petites sommes par rapport au déficit.

Pierre Belot : Presque tout a déjà été dit. Attendons du nouveau !

Pierre Bruneau : Cette année sera une année blanche pour l'investissement, c'est normal après ce qui a été réalisé dans les deux dernières années. Par contre, quand nous voyons qu'il faut 5 ans pour qu'un projet aboutisse, c'est maintenant qu'il faut envisager les investissements de 2018-2020 !


La discussion continue en commentaires !