Tribune dans le magazine municipal de février

Vous avez accordé en 2014 un mandat de 6 ans à un représentant d’Engagés pour Argenteuil, Frédéric Lefebvre-Naré (qui signe cette tribune), de même qu’à ses 54 collègues.

Merci pour cet honneur et cette confiance. « Conseiller » est une mission difficile, dans la tension partisane et personnelle qui caractérise la politique argenteuillaise. Il vous revient de juger du travail accompli.

Merci à celles et ceux qui nous ont ainsi aidé dans cette mission en nous interpellant, informant, apportant idées et expériences.

Merci à l’équipe d’Engagés pour Argenteuil — Pierre Belot, Pierre Bruneau, Bernard Rols — présents et actifs sans faille au cours de ces 6 années pour étudier les sujets de la ville, aller sur les sites concernés par des décisions, décortiquer budgets, emprunts et renégociations… Ainsi nous avons pu, sur chaque sujet en Conseil municipal et sur beaucoup d’autres, informer les Argenteuillais, vérifier ou réfuter les arguments de la municipalité, proposer des alternatives.

Merci aux colistiers, collègues de l’opposition, et même de la majorité dont l’attitude a été marquée, au-delà des désaccords et, hélas, des embrouilles, par le respect républicain.

Merci et bravo aux agents de la Ville, dont le comportement a toujours associé, pour ce dont j’ai eu connaissance, loyauté envers l’exécutif, et neutralité politique.

Merci aux lectrices et lecteurs de cette tribune et du blog, à celles et ceux qui commentent ou alimentent le débat sur Twitter ou Facebook.

Le moment revient de dire ses préférences pour l’avenir d’Argenteuil. Souhaitons que l’échange respectueux, le débat constructif, le travail commun et l’entraide, président au travail au futur Conseil municipal, comme ils rythment le quotidien des Argenteuillais.


En complément de cette tribune, j'invite bien sûr, celles et ceux qui voudraient que ce travail se poursuive dans les 6 prochaines années, qui pourraient contribuer plus activement au débat municipal,… à rejoindre l'une des listes que se présentent à ces élections, notamment celle à laquelle je participe, Argenteuil en commun ! Elle a été ouverte depuis le début à toutes et tous ceux qui partagent ses objectifs, ses valeurs, ses engagements : cette volonté, étrangement, a fait fuir plusieurs de celles et ceux (surtout de ceux) qui avaient participé à nos activités. Mais si vous trouvez que c'est une bonne façon de faire… engagez-vous :-) ! Pour que les portes restent ouvertes, il faut des femmes et des hommes pour les tenir ouvertes.