par Frédéric Lefebvre-Naré

Le projet de Fiminco, pour lequel la Municipalité lui a vendu Jean Vilar et ses 22000 m2 de terrain, trouverait du sens

  • soit dans le centre ville dense d'une ville touristique, façon Forum des Halles ou Samaritaine à Paris, avec une desserte par les transports en commun ;
  • soit dans un endroit dégagé et bon marché, bien desservi par la route, où l'on espère faire venir les foules depuis les villes, façon Qwartz à Villeneuve-la-Garenne, ou Aéroville au Sud de Roissy.

Argenteuil est une ville peu dense, la plus vaste commune d'Ile-de-France après Paris[1].

Cependant, le quartier autour de la gare centrale pourrait être densifié, en particulier les friches industrielles ; situé sur deux axes ferroviaires très empruntés, et à 10' de Paris, il pourrait sans doute comprendre un pôle commercial et de loisirs, par exemple sur le site qui vient d'être retenu en "appel à projets du Grand Paris".

Pour le reste, Argenteuil est très étalée, avec de vastes friches, qui donneraient de nombreuses possibilités de créer un complexe aux champs, bien desservi par la route : dans la zone industrielle du Val d'Argent, autour de l'échangeur de l'A15, ou sur la partie Sud de la carrière Lambert (moyennant un nouvel accès routier), rue Henri Barbusse,…

Il y a juste un secteur à éviter pour un mégaplexe : celui de l'ancienne ville close, entre Charles de Gaulle, Jeanne d'Arc, Alfred Labrière et le pont d'Argenteuil. Ce secteur est l'un des bouchons les plus denses de France : y ajouter un complexe commercial et de loisirs de 40000 m2 le ferait tourner au cauchemar. Ou au bide !

Or c'est précisément ce qu'ont décidé le précédent Maire, l'actuel, et Fiminco :-(

Notes

[1] Hormis Versailles avec son parc, Fontainebleau avec sa forêt.