par Pierre Bruneau

La municipalité possède 7 parkings dans notre copropriété.

A ce titre elle doit s’acquitter des charges, au prorata de ses millièmes, permettant le bon fonctionnement de la copropriété.

Nous pouvons penser que les locataires de ces parkings paient régulièrement la location.

À la louche, cela représente 82 € * 7 = 574 € par mois.

Eh bien figurez vous que la municipalité, en dépit de sa recette mensuelle, a un ardoise de 1869,71 € de charges impayées, au 21 novembre 2019.

Conclusion : la municipalité aide, à grand renfort de publicité, des copropriétés en difficulté, mais met en difficulté celle-ci qui fonctionne correctement.

Cherchez l’erreur…!