par Frédéric Lefebvre-Naré

Voici avec quelque retard, des échos de la réunion de quartier au Val Notre-Dame, ce 22 janvier 2018, grâce à des participant·e·s que je remercie ici !

Il y avait 100 personnes, dont personne d'EpA, mais plusieurs élus d'opposition dans la salle. À la « tribune », le Maire Georges Mothron (GM), l'adjoint à l'Urbanisme Gilles Savry (GS) et l'adjointe chargée du quartier, Rizlaine Oujjat. Au premier rang, Alain Leikine, président du Conseil économique d'Argenteuil.

Les 3 projets en bord de Seine présentés sont bien sûr les mêmes qu'aux autres réunions.

1ère question dans la salle : Qui prend les décisions ?

GM : ce sont des projets privés, et ce sont eux, investisseurs privés, qui prennent les risques. La Mairie est uniquement un "accompagnant" des projets.

(À ceci près qu'elle vend les terrains, en fonction de l'usage qui en sera fait !)

Question : "quel sera le prix de la place de cinéma ? Avec Pathé et Gaumont on a des tarifs réduits avec nos comités d'entreprise, est-ce que ce sera le cas avec Étoile ?"

(Je n'ai pas la réponse).

Question sur le nombre de places du futur parking.

GS annonce en réponse que, si la halle du marché est conservée, tous les parkings autour vont être restructurés. Doit-on en déduire qu’on réduira le marché extérieur ? Ou que le parking sera évacué avant les marchés ? En tout cas ce sera une seule des deux solutions :-)

Question liée au logement.

GM déclare qu’en centre ville il y a 55% de logements sociaux, ce qui a participé à la paupérisation et la mauvaise image d’Argenteuil.

Pour l’accès à la salle de spectacles Mothron assure qu’il y aura le même temps disponible (200 jours par an) et aux mêmes tarifs.

Un habitant demande si on ne pourrait pas imposer, pour chaque projet, une crèche.

En réponse, GM annonce une crèche de plus de 40 places dans le projet "Cap Héloïse".

Xavier Péricat, adjoint aux Finances, prend la parole et dit que la salle Jean Vilar coûte cher à la ville du fait de sa vétusté.

GM annonce la livraison des bâtiments pour 2020.

Question sur la fibre optique… "C'est bien joli de faire venir des sociétés : si le numérique ne suit pas…"

GM répond qu'Argenteuil a "tiré le mauvais numéro" avec SFR.

— Allez-vous les mettre en justice ?

GM : ce sera le seul et dernier moyen, comme à Versailles. C’est ce qu'Orange nous a suggéré.

(De mémoire, j'y ai appelé depuis des années, mais je n'en trouve pas trace écrite. Très vieux contentieux en tout cas.).

Protestations d'habitants contre l'état "dégueulasse" du quartier.

GM répond que cela concerne le quartier du Prunet, de la Fosse-aux-Loups.

Jean Duplay, du cabinet du Maire, répond sur le problème du ferrailleur Colson de la gare du triage, "qui s’est installé sans autorisation à la Fosse-aux-Loups au milieu des pavillons", d'où la "colère des habitants". M. Duplay certifie qu’un arrêté préfectoral d’arrêt de l’activité a été pris, reste à le faire respecter.

(J'avais vu cette ferraille à la Fosse-aux-Loups il y a quelques semaines, ça m'avait fait tiquer mais sans plus… j'ignorais que c'était sans autorisation !)

La Municipalité évoque le projet d’une passerelle piétonne accrochée au pont de Colombes pour rejoindre l’île Marante. À l'image de ce qui a été créé le long du pont de Bezons.

Gilles Savry annonce que la "Ferme du Spahi" déménagera sur l’ancien site Renault en face de Dassault.

Des gens du voyage se sont installés dimanche dernier sur le terrain Yoplait : leur expulsion a été demandée.

GS annonce que le Conseil d'Administration d’Ile-de-France Mobilité (ex-STIF) vient de valider le principe des deux Transports en Commun en Site Propre (= bus avec voie réservée) :
1) du pont de Bezons au rond-point des Martyrs de Chateaubriant ;
2) du pont de Bezons à la Gare d’Argenteuil par la rue Michel carré, la place du 11 novembre, Général de Gaulle, Jeanne d’Arc, Léon Feix.

Enquête publique en mars. Présentation du tracé le 19 mars.

Une dame évoque 12 maisons inhabitées dans la cité-jardins.

GS répond que cela relève d'AB-Habitat, mais qu'il n'y a aucun risque de démolition, ce patrimoine architectural étant très protégé

Concernant le projet d'école sur l'ancien site Casse-Center, Philippe Vasseur, adjoint aux affaires scolaires, dit être sur le point de recevoir les résultats des études du sol. L'ouverture est prévue pour septembre 2019. "Il n'y a pas de problème de pollution, autrement la Mairie ne ferait pas une école à cet endroit, on peut lui faire confiance. Les enfants rentreront dans une école parfaite, comme a Sainte-Geneviève".

La rue Henri Barbusse devrait (re)devenir a double sens.

Cette nouvelle école permettra de "désengorger Ambroise Thomas", pour laquelle la Municipalité cherche à agrandir la maternelle existante pour en faire un groupe scolaire (?).

Un emplacement est réservé pour une autre école sur le terrain ex-SAGEM.

Enfin, il reste du terrain à Anne Frank pour une extension de l'école.

Une question sur l'arrivée, repoussée aux calendes grecques, du tramway T2 sur l'ex-N-192.

GM répond en accusant les promoteurs d'avoir fait des publicités mensongères.

Question : "Route de Pontoise on n'a rien, pas de commerces, qu'est ce qui va se passer sur ce quartier ?"

GS répond qu'il y a eu "trop de logements construits, il nous faut du temps".