Blog d'Engagés pour Argenteuil

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 29 mai 2018

En bord de Seine, un paysage remarquable et à embellir (tribune pour le prochain Argenteuillais)

par Frédéric Lefebvre-Naré / avec Engagés pour Argenteuil

Le président de l’association ARBRES, chargée au niveau national de labelliser les « arbres remarquables » et « ensembles arborés remarquables », Georges Feterman, a écrit au maire d’Argenteuil, après deux visites sur l’île Héloïse :

« ARBRES … a été alertée par le Comité Jean Vilar à propos des menaces qui pèsent sur une partie des arbres de l’île Héloïse. En me rendant sur place, j’ai pu me rendre compte de la beauté de ce magnifique ensemble arboré, ainsi que de sa valeur historique, liée aux impressionnistes.

Je n’ai en aucun cas l’intention d’intervenir dans le dossier de rénovation du site, n’ayant ni la compétence ni la vocation de le faire. Je tiens simplement à vous faire part du souhait de notre association que soit préservé intégralement ce magnifique patrimoine arboré, qui pourrait se voir attribuer le label national « ensemble arboré remarquable ». Nous avons d’ailleurs remis ce label de manière symbolique au comité Jean Vilar, en espérant pouvoir le faire officiellement auprès de vous, honorant ainsi votre commune. »

Avec le comité Jean Vilar, Engagés pour Argenteuil s’associe naturellement à ce souhait. Nous sommes prêts à toute initiative pour (re)mettre en valeur ce site, paysagé pour les Argenteuillais depuis 1788.

La Municipalité a semé il y a quelques semaines un carré de gazon dans la plataneraie, en bas du marché : c’est un début encourageant !

Allons au-delà, repensons autrement l’aménagement de l’île, passons à un autre projet que celui de tour multiplexe, de centre commercial et de logements en pleins remblais, que la Municipalité portait avec le promoteur Fiminco depuis 2016.

Faisons avancer les autres projets de développement d’Argenteuil, comme « Argenteuil Littoral » ; là aussi, Engagés pour Argenteuil contribuera volontiers. Commençons par obtenir de la SNCF que le souterrain sous la gare centrale, censé desservir ce futur ensemble, reste ouvert à tous ! Alors que, bizarrement, la SNCF et la Mairie ont décidé de la fermer sauf aux riverains, contrairement à tous les engagements antérieurs.

Aménageons une ville agréable, accueillante à la promenade et aux visiteurs, accessible aux personnes à mobilité réduite, sûre pour nos enfants !

Sans attendre des budgets faramineux, évitons déjà les décisions absurdes, et avançons pas à pas !

mercredi 2 mai 2018

Vivre ensemble • tribune dans L'Argenteuillais du 2 mai

par Frédéric Lefebvre-Naré / avec Engagés pour Argenteuil

La municipalité a organisé des réunions sur le cadre de vie. Les responsables de services municipaux s’y présentaient directement aux habitants. Très bonne initiative ! Une municipalité, c’est plus qu’un Maire et son conseil, ce sont 2000 agents qui travaillent tous les jours pour les Argenteuillais. Hélas, la présentation a parfois déçu : les habitants posaient des questions précises, mais certains responsables donnaient, en jargon administratif, des réponses très floues. Pour qu’elles se précisent, il faudra au moins reproduire l’expérience.

Les services municipaux ramassent un peu moins de dépôts sauvages, et la municipalité en déduit qu’il y en a moins. On en retrouve des tonnes en se promenant dans la plaine, à l’entrée de Cormeilles : peut-être certains déposants ont-ils fait le kilomètre supplémentaire.

Le marché Héloïse devient, à sa fermeture sous le coup de 13 heures, une poubelle à ciel ouvert. Les plastiques remontent jusqu’à la basilique. La partie de la plataneraie où se garent les camions a tourné au bourbier cet hiver. La municipalité a fait semer du gazon dans la partie centrale ; très bien. Mais l’ensemble de la plataneraie, dessinée il y a 230 ans par Mirabeau père, demande une protection et une belle mise en valeur !

Les comités de quartier, le conseil des sages, le conseil des jeunes alertent les membres de la municipalité. Qu’est-ce qui en est fait ?

Bien sûr, le budget de la Ville est plombé par les emprunts toxiques de l’équipe Mothron-Péricat en 2006-2008. Mais bien des décisions raisonnables auraient permis des économies !

Au contraire, le Maire a annoncé au dernier Conseil qu’il « suspendait » la salle Jean Vilar ; s’il ne s’agit pas de l’accrocher à une grue géante, le Maire signifiait sans doute qu’il enverrait associations et manifestations vers la Grande Tente Blanche élevée au Val Nord. En quoi cette tente à près de 2 millions d’euros serait-elle plus accueillante et plus sûre que la salle en dur ? Sans parler du besoin de parking.

Près de 7000 personnes ont appelé le Maire à réexaminer son projet sur Jean Vilar, à conserver public le patrimoine de l’île Héloïse, à éviter ces gaspillages.

Voilà le premier besoin pour le prochain mandat : le dialogue et l’écoute entre municipalité et Argenteuillais. Encourager les idées, organiser les échanges, faciliter les initiatives.

mardi 24 avril 2018

Balade de fin de semaine à la butte d'Orgemont

par Pierre Bruneau

Ce site fut inauguré en grande pompe, funèbre il est devenu aujourd'hui !!!

Le chemin pour accéder au sommet par les escaliers est bien balisé, il suffit, ce 21 avril, de suivre les détritus de part et d'autre de cet escalier (bouteilles plastiques, mouchoirs, emballages repas...)

Orgemont_21avril2018_1.jpg

En arrivant au sommet une multitude de détritus est là pour vous accueillir. La vue est magnifique !!!

Il est vrai qu'il n'y a aucune poubelle, donc chacun dépose là où il peut.....

La balade se prolonge. En longeant l'autoroute A15, le bruit généré par la circulation est insupportable, nous n'entendons même pas le bruit des avions !!!

Nous voilà à proximité de la sortie, en direction de la placette qui mène au moulin d'Orgemont. Tiens, ici il y a des poubelles :

Orgemont_21avril2018_2.jpg

Il y en a même plusieurs, mais elles sont toutes comme celle là.

C'est aujourd'hui samedi, le ciel est bleu, la nature a repris ses couleurs de printemps, le paysage pourrait être beau mais ...

Je crains le pire dans les jours à venir.

jeudi 5 avril 2018

En mai, ouvrons les berges !

par Pierre Bruneau

Le mois de mai sera ensoleillé. La moyenne des températures et des précipitations l’imposent, compte tenu du passé météorologique récent !

Dans ces conditions pourquoi ne pas redonner aux marcheurs, aux cyclistes et aux familles la voie rapide des berges ?

Ainsi, chaque fin de semaine (samedis et dimanches) et les jours fériés, de 9h à 18h ou un peu plus, la 4 voies serait bloquée du rond point Dassault, jusqu’au feu tricolore situé après le pont des eaux.

C’est simple : une autorisation et quelques barrières.

Le coût de cette opération ne sera pas très élevé !

Là, nous verrons la volonté de la majorité municipale et de la majorité départementale de reconquérir, de rouvrir aux Argenteuillais, les berges de Seine !

Claude_Monet_-_The_basin_at_Argenteuil.jpg

- page 3 de 79 -